Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en hausse, l'annonce d'un nombre moins élevé que prévu de créations de postes en janvier aux Etats-Unis nourrissant les espoirs d'un ralentissement du rythme de réduction des achats d'actifs de la Fed, actuellement de 10 milliards de dollars (7,3 milliards d'euros) par mois.

L'indice CAC 40 a gagné 0,96% à 4.228,18 points.

Sur la semaine, le CAC 40 a gagné 1,5%.

* APERAM a bondi de 13,29% à 15,39 euros, plus forte progression du SBF 120, au lendemain de résultats trimestriels meilleurs que prévu et dans la perspective d'une amélioration des profits du spécialiste de l'acier inoxydable pour le trimestre en cours grâce à ses réductions de coûts.

* VALLOUREC (+3,86 à 37,64 euros) a fini en tête du CAC 40, la valeur, survendue jusqu'ici, ayant rebondi sur un support technique à 36 euros. Le titre a également profité de l'optimisme à long terme de certains analystes, le consensus Thomson Reuters I/B/E/S visant pour cette année une croissance de 8,7%, contre +2,4% pour 2013, ainsi qu'une amélioration de la marge opérationnelle de 10% à 11%. Vallourec doit publier ses résultats 2013 le 26 février.

* UBISOFT a pris 3,13% à 10,88 euros. Le titre a bénéficié des performances affichées la veille au soir par l'éditeur américain de jeux vidéo Activision Blizzard, qui a fait mieux que prévu au quatrième trimestre grâce aux ventes de sa série "Call of Duty" pendant les fêtes de fin d'année.

* Le SECTEUR IMMOBILIER européen a pris 1,45%, des analystes saluant une certaine résistance du secteur à la situation économique de la zone euro.

FONCIERE DES REGIONS a grimpé de 2,52% à 62,21 euros et MERCIALYS de 2,3% à 15,60 euros.

UNIBAIL-RODAMCO a gagné 2,09% à 180,65 euros, Jefferies soulignant la faiblesse de la valorisation de la foncière et estimant que ses perspectives, qui ont déçu le marché, restent bien meilleures que la plupart de celles de ses concurrents.

* PSA PEUGEOT CITROËN a progressé de 2,5% à 11,49 euros. Le conseil de surveillance du groupe a apporté jeudi tout son soutien à la poursuite des négociations avec Dongfeng, effectuant ainsi une mise au point après les réticences affichées par son président Thierry Peugeot.

* ALTRAN (+2,11% à 7,25 euros) a poursuivi sur sa lancée après avoir ouvert la veille un "gap haussier" compris entre 6,67 et 6,71 euros, dopé par l'annonce de l'acquisition de 100% de la société américaine Foliage.

* SANOFI a repris 1,92% à 70,73 euros après être tombé la veille à son plus bas niveau depuis février 2013 à la suite de perspectives 2014 jugées décevantes.

Tout en confirmant leur déception, des analystes indiquent que le groupe pharmaceutique affiche une valorisation relativement faible, ce qui devrait le protéger d'une baisse en Bourse.

* AIR LIQUIDE a progressé de 1,92% à 96,50 euros. Morgan Stanley a relevé son conseil sur la valeur de "pondération en ligne" à "surpondérer", jugeant intéressant le point d'entrée sur le titre après sa récente baisse (-6% depuis le début de l'année).

* SES a gagné 1,5% à 25,045 euros. L'opérateur de satellites a conclu avec Telefonica un accord visant à améliorer et à étendre la portée des services voix et données mobiles VIVO du groupe espagnol dans le nord et le nord-est du Brésil.

* ARCELORMITTAL a nettement réduit ses gains après l'ouverture de Wall Street pour finir en hausse de 0,81% à 12,495 euros, contre +4,7% en matinée. Des investisseurs américains se montrent prudents malgré la hausse des bénéfices attendue cette année par le sidérurgiste. En outre, la valeur a pâti de sorties après avoir gagné jusqu'à 9% en quatre séances.

* A l'inverse, AIR FRANCE-KLM a lâché 3,64% à 8,37 euros, plus forte baisse du SBF 120, à la suite, selon des opérateurs de marché, d'un article de presse évoquant la possibilité fin 2014 d'une augmentation de capital de la compagnie aérienne.

* GEMALTO (-1,71% à 85,19 euros) a accusé le plus fort recul du CAC 40, le titre ayant buté la veille sur une résistance technique comprise entre 87,5 et 88 euros.

* LANSON-BCC (+4,31% à 38,95 euros) a vu ses ventes grimper de 8,2% au quatrième trimestre et a soldé l'exercice 2013 avec un chiffre d'affaires en progression de 4,2%, dans un marché du champagne en repli.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Constance de Cambiaire, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant