Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 a fini sans grand changement (+0,08% à 3.706,02 points) dans un volume toujours limité (2,2 milliards d'euros sur NYSE Euronext).

Si les investisseurs sont plutôt bien disposés à l'égard des actions en ce début d'année, ils restent prudents et attendent des signes plus tangibles d'une future reprise économique pour basculer franchement sur cette classe d'actif.

Sur la semaine, le CAC 40 a reculé de 0,63% :

* MICHELIN, plus forte baisse du CAC 40, a perdu 2,05% à 69,93 euros, Goldman Sachs étant passé à la vente sur la valeur.

En revanche, le broker est passé à l'achat sur FAURECIA (+5,33% à 14,13 euros) et a intégré VALEO (+3,36% à 39,02 euros) dans sa liste de valeurs préférées.

* CAP GEMINI (+2,34% à 34,285 euros) a fini en tête des hausses du CAC 40, porté par les bons résultats de son concurrent indien Infosys.

* BOUYGUES a gagné 2,22% à 22,81 euros. Le groupe a injecté 678 millions d'euros dans sa filiale Bouygues Telecom fin 2012, selon l'Agefi. Le principe de cette augmentation de capital, destinée notamment à compenser le coût d'acquisition des fréquences 4G, avait été annoncé par le groupe le 14 novembre lors de la présentation de ses résultats trimestriels.

* EDF a perdu 1,62% à 13,66 euros, sous le coup d'un abaissement du conseil de Credit Suisse, qui est passé à la vente.

Par ailleurs, l'électricien a annoncé avoir cédé à fin 2012 l'ensemble de sa participation de 1,6% du capital de la société Exelon pour un montant d'environ 470 millions de dollars.

EDF est également en discussions avec China Guangdong Nuclear Power Company (CGNPC) pour former un partenariat en vue de la construction de centrales nucléaires au Royaume-Uni, rapporte le Wall Street Journal.

* Plusieurs VALEURS CYCLIQUES, notamment celles liées au pétrole, ont été à la peine après l'annonce d'un pic d'inflation en Chine qui réduit la marge de manoeuvre de la banque centrale chinoise pour donner un coup de pouce à l'activité.

GEMALTO a abandonné 1,44% à 65,49 euros, LAFARGE 1,32% à 47,86 euros, STMICROELECTRONICS 1,11% à 5,962 euros.

* PAGES JAUNES (-2,99% à 1,95 euro) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 et poursuit une correction entamée il y a deux jours. Le titre, qui a perdu plus de 33% en 2012 en raison de ses problèmes d'endettement, gagne encore 4,28% depuis le début de l'année.

* NICOX, plus forte hausse du SBF 120, a grimpé de 6,48% à 2,778 euros. Un analyste basé à Paris a évoqué des informations du site internet Tradingsat qui recommande d'acheter le titre à court terme, un autre analyste soulignant que la valeur est très liée aux mouvements des particuliers sur le titre. Selon des données Reuters, 94% de la capitalisation de NicOx est en flottant.

* OL GROUPE a pris 1,36% à 2,98 euros. Le tribunal administratif de Lyon a autorisé vendredi la poursuite du contrat pour la construction du grand stade du club de football de l'Olympique lyonnais, qui a confirmé dans la foulée une mise en service pour la saison 2015-2016.

Blandine Hénault, Raoul Sachs édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant