Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies mercredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a une nouvelle fois clôturé en baisse, pénalisée par les inquiétudes persistantes sur l'économie chinoise, et avant la publication, à 18h00 GMT, du compte rendu de la réunion de la Réserve fédérale américaine des 28 et 29 juillet.

L'indice phare à la Bourse de Paris a reculé de 1,75% à 4.884,10 points après un repli de 0,27% mardi. Toutes les valeurs du CAC 40 ont fini dans le rouge.

* Le secteur européen des RESSOURCES DE BASE (-4,03%) a accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe, dans le sillage, également, de GLENCORE, qui a plongé de 9,739% après l'annonce d'une baisse de 29% de son bénéfice semestriel, conséquence de la chute des cours des métaux et du pétrole.

ARCELORMITTAL a abandonné 2,84% à 7,677 euros quand, hors CAC, ERAMET (-5,19% à 51,90 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120, et clôturé à un plus bas depuis septembre 2004. De son côté, APERAM a cédé 4,90% à 31,035 euros.

* MAUREL ET PROM (-4,61% à 4,654 euros), qui a touché un nouveau plus bas en séance depuis mars 2004, et TECHNIP (-2,68% à 46,205 euros) ont encore été pénalisées par les doutes persistants concernant la demande de pétrole alors que les économies émergentes ralentissent. Dans une note, Canaccord Genuity a, en outre, abaissé sa recommandation sur Technip d'"acheter" à "conserver", le broker évoquant une possible dégradation de l'activité en 2017.

* Le secteur AUTOMOBILE européen (-2,45%) a perdu une nouvelle fois du terrain, chahuté par les incertitudes entourant l'économie chinoise, premier marché mondial pour les voitures.

RENAULT, plus forte baisse de l'indice CAC 40, a reculé de 3,43% à 78,86 euros. PSA a baissé de 3,32% à 16,455 euros et VALEO de 2,44% à 111,95 euros. Hors CAC, FAURECIA a perdu 2,10% à 32,915 euros et PLASTIC OMNIUM 2,05% à 24,35 euros.

* Les valeurs du LUXE ont également souffert, le niveau des ventes à découvert sur le secteur ayant doublé en un an en raison des interrogations croissantes à l'égard de la demande en Asie.

LVMH a reculé de 3,02% à 154,10 euros et L'ORÉAL de 2,02% à 162,15 euros.

* Dans leur ensemble, les VALEURS CYCLIQUES ont pâti de l'inquiétude autour de la croissance dans les pays émergents. SOLVAY a cédé 2,89% à 111 euros, ALCATEL LUCENT 2,46% à 3,172 euros et ACCOR 2,32% à 44,475 euros.

* Contre la tendance, IPSEN (+2,18% à 60,80 euros) a clôturé en tête des quelques hausses du SBF 120, après avoir touché un nouveau plus haut historique en séance à 61,14 euros, la valeur étant toujours portée par le potentiel de croissance des produits vedettes du laboratoire, Somatuline et Telotristat.

(Raphaël Bloch, édité par Alexandre Boksenbaum-Granier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant