Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en hausse, à la faveur d'un reflux de la volatilité sur les marchés financiers et de statistiques du commerce extérieur allemand en juillet qui ont fait état d'un niveau record des importations et des exportations.

L'indice phare de la Bourse de Paris a gagné 1,07% à 4598,26 points, amplifiant son rebond de la veille (+0,59%).

* L'automobile (+2,7%), qui a perdu près de 15% depuis la chute des marchés chinois au mois d'août, a signé la plus forte hausse sectorielle en Europe, alors que doit s'ouvrir la semaine prochaine le Salon auto de Francfort.

VALEO, plus forte hausse du CAC 40, a grimpé de 4,48% à 115,50 euros, suivi par RENAULT et PSA qui ont respectivement avancé de 3,52% à 74,12 euros et 2,71% à 15,515 euros.

Dans leur sillage, FAURECIA s'est adjugé 3,10% à 31,80 euros et MICHELIN 0,49% à 85,52 euros.

* Les valeurs FINANCIÈRES (+1,99%) et BANCAIRES (+1,68%), aux profils plus risqués, ont été recherchées dans un contexte de reflux de l'aversion au risque.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a grimpé de 2,06% à 42,67 euros, BNP PARIBAS de 1,93% à 55,55 euros et AXA de 1,80% à 22,305 euros. Hors CAC, WENDEL a gagné 1,16% à 113,30 euros.

* ALSTOM (+1,40% à 29,015 euros) a poursuivi sa hausse entamée la veille (+3,69%), dans des volumes 3,8 fois supérieurs à leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext. La Commission européenne a donné son feu vert au rachat par General Electric de la branche énergie d'Alstom sous réserve que le géant américain vende certains actifs du groupe français à l'italien Ansaldo Energia.

* De nombreuses valeurs CYCLIQUES ont également repris des couleurs sur des rachats à bon compte, après leur chute du mois d'août et alors que les risques pesant sur l'économie chinoise semble s'atténuer.

ALCATEL-LUCENT a pris 2,35% à 3,049 euros, SOLVAY 1,45% à 104,70 euros et VINCI 1,44% à 57,74 euros.

* De son côté, INNATE PHARMA a bondit de 5,41% à 12,87 euros, signant la plus forte hausse de l'indice SBF 120. Selon plusieurs analystes, la société biopharmaceutique aurait bénéficié de déclarations positives de son partenaire Bristol-Myers Squibb sur le développement de leur produit Lirilumab, lors de la conférence mondiale sur le cancer du poumon, à Denver aux Etats-Unis.

* SUEZ ENVIRONNEMENT (+4,26% à 16,64 euros) a signé l'une des plus fortes hausses de l'indice SBF 120, la valeur étant considérée comme l'une des meilleures du secteur des services aux collectivités (utilities) en Europe par des brokers et des cabinets d'analyse.

* Contre la tendance, TECHNIP (-1,23% à 45,985 euros) signe la plus forte baisse des deux seules du CAC 40, pénalisée par une note de Nomura dans laquelle le broker, qui a abaissé sa recommandation de "neutre" à "alléger", anticipe une contraction du carnet de commandes du groupe de services pétroliers dans un contexte de prix du pétrole toujours bas.

Dans son sillage, MAUREL et PROM a perdu 2,16% à 4,166 euros.

* Les chaînes de télévision privées ont été fortement pénalisées par les déclarations du ministre des Finances, Michel Sapin, qui a déclaré en début de matinée que la piste d'un retour de la publicité entre 20h00 et 21h00 sur les chaînes publiques devait être "examinée attentivement".

* TF1 (-8,15% à 12,85 euros) a signé la plus forte baisse de l'indice SBF 120 dans des volumes fournis, la société étant, selon plusieurs analystes, particulièrement sensible à un éventuel recul de ses recettes publicitaires.

Dans son sillage, M6, également pénalisée, a abandonné 1,88% à 16,945 euros.

* ERAMET a clôturé en baisse de 3,36% à 46,32 euros, pénalisé, selon plusieurs analystes, par le maintien de la tonne de nickel en dessous des 10.000 dollars, un niveau qui pèse sur la rentabilité de la société.

* Du côté du CAC Mid & Small, DEVOTEAM (12,05% à 27,90 euros) a signé la plus forte hausse de l'indice et touché un plus haut de près de 8 ans à 28,60 euros, après des résultats semestriels en hausse. Société générale, qui salue l'augmentation de la marge opérationnelle de la société de services informatiques, a relevé son objectif de cours de 28 à 33 euros et réitéré son conseil d'achat.

* GENTICEL a bondi de 8,85% à 7,01 euros après avoir annoncé qu'un nouveau brevet lui avait été accordé aux Etats-Unis pour l'utilisation des vecteurs de délivrance de ses antigènes en multi-thérapie dans le traitement du cancer.

* En revanche, AB SCIENCE a chuté de 6,81% à 12,72 euros, pénalisé par une note de Société générale dans laquelle le gestionnaire de fonds, qui est passé à "vendre" contre "achat" et a ramené son objectif de cours de 23 à 12 euros, déplore la "forte augmentation des dépenses de recherche/développement de la société.

(Raphaël Bloch et Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant