Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a rebondi de 3,16% à 4.614,40 points après cinq séances consécutives de baisse. Le marché a été soutenu par les opérations de M&A et la remontée des cours du pétrole, même si la perspective de la réunion de la Fed, mercredi et jeudi, plaidait pour la prudence et l'attentisme.

* Le SECTEUR européen des RESSOURCES DE BASE (+2,49%) a profité d'une décision des autorités européennes imposant d'enregistrer des importations d'acier chinois et russe, une mesure jugée protectionniste et favorable à un secteur secoué par la chute des cours des métaux.

ARCELORMITTAL a avancé de 5,55% à 3,557 euros, plus forte hausse du CAC 40.

* SANOFI a fini derrière avec un gain de 5,34% à 78,72 euros. Le groupe a annoncé qu'il négociait l'échange de Merial, son pôle de santé animale où les synergies sont faibles, contre les médicaments sans ordonnance du groupe allemand Boehringer Ingelheim.

* PLASTIC OMNIUM (+8,91% à 27,50 euros) a signé la plus forte hausse de l'indice SBF 120, suivi par FAURECIA (+6,94% à 35,3 euros) après un protocole d'accord entre les deux groupes qui doit permettre à Plastic Omnium de racheter l'activité pare-chocs de Faurecia.

* Le SECTEUR AUTOMOBILE européen (+3,08%) a également été porté par l'accélération de la croissance des ventes de voitures en Europe.

VALEO a avancé de 4,33% à 136,25 euros, PSA de 3,26% à 15,83 euros, MICHELIN de 2,48% à 87,05 euros et RENAULT de 2,9% à 87,98 euros.

* Les valeurs liées à l'ÉNERGIE ont fini en tête des indices sectoriels européens (+3,88%) grâce au rebond des cours du pétrole sur des rachats à bon compte, même si les inquiétudes autour d'une abondance de l'offre et de la faiblesse de la demande demeurent.

TOTAL s'est octroyé 4,2% à 42,285 euros et TECHNIP 2,87% à 46,545 euros. Hors CAC, MAUREL & PROM a pris 4,13% à 2,771 euros.

En revanche, VALLOUREC a perdu 0,85% à 8,027 euros. UBS a ramené son objectif de cours sur le titre de 9,50 à 8,25 euros en soulignant les pressions sur les prix et les volumes.

* En revanche, BOUYGUES (-1,11% à 34,775 euros) a signé la seule baisse du CAC 40 et le plus fort des quelques reculs du SBF 120. La valeur se repose sur un support technique majeur entre 34,75-35 euros après avoir buté contre une résistance vers 36,40 euros à la suite des récentes spéculations autour d'une cession des actifs du groupe dans les télécommunications et les médias.

* NUMERICABLE-SFR a gagné 6,88% à 35,43 euros alors que ses actionnaires étaient réunis en assemblée générale pour voter la distribution exceptionnelle de 5,70 euros par action.

* AMOEBA a bondi de 8,82% à 27,75 euros. Ses actions seront éligibles au Service de règlement différé (SRD) d'Euronext Paris à partir du 29 décembre, sur le segment "long-seulement", à la suite de la mise à jour par Euronext Paris des valeurs qui réalisent un volume de transactions minimal de 100.000 euros chaque jour.

(Joseph Sotinel, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant