Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
1
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs du jour, jeudi, à la Bourse de Paris, qui a clôturé en forte hausse, rassurée par les propos de Janet Yellen, présidente de la Fed, qui a estimé que l'économie américaine avait encore besoin de soutien.

L'indice CAC 40 a fini en hausse de 0,72% à 4.563,04 points.

* Malgré la hausse du marché, ce sont les baisses d'EDF et d'ALSTOM qui ont retenu l'attention des investisseurs.

* EDF a chuté de 7,69% à 24,60 euros, plus forte baisse du SBF 120 et recul le plus important pour la valeur en une séance depuis mars 2009 après l'annonce par la ministre de l'Energie Ségolène Royal de l'annulation de la hausse de 5% des tarifs de l'électricité prévue au 1er août. Les propos de Ségolène Royal ont fait fondre de 3,8 milliards d'euros la capitalisation boursière d'EDF, dont l'Etat détient 84,5% du capital.

* ALSTOM a accéléré ses pertes en fin de séance de -0,7% à -6,01% après l'annonce par General Electric de son offre de rachat améliorée de la branche énergie d'Alstom. GE propose désormais au groupe français une alliance mondiale à parité dans le nucléaire et les turbines à vapeur qui donnera à l'Etat français un droit de veto. et

* Les ACTIFS RISQUÉS, notamment les valeurs cycliques et les financières, ont progressé dans un contexte de maintien par les banques centrales d'un niveau de liquidité mondiale sans précédent.

TECHNIP a pris 2,51% à 80,51 euros, SCHNEIDER ELECTRIC 2,37% à 71,37 euros, SOLVAY 2,01% à 121,90 euros, AXA 1,68% à 18,155 euros et SOCIETE GENERALE 1,01% à 41,87 euros. L'indice Stoxx de la construction (+1,22%) a fini en tête des hausses sectorielles en Europe.

* PSA PEUGEOT CITROËN (+5,39% à 11,04 euros) a fini en tête du SBF 120, au lendemain d'un bond de 4,5%, suite aux propos tenus par le directeur financier du constructeur automobile, Jean-Baptiste de Chatillon, lors d'un séminaire européen organisé par Exane BNP Paribas.

* SAINT-GOBAIN (+3,85% à 44,15 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40 au lendemain d'une rencontre avec des analystes à Londres. Selon Bryan Garnier, les dirigeants du groupe ont souligné que la croissance sous-jacente actuelle était en ligne avec la tendance du deuxième trimestre et de mesures gouvernementales de soutien au logement en France attendues à l'automne.

* CGG a avancé de 2,91% à 10,595 euros après avoir annoncé jeudi la création d'une coentreprise avec la compagnie maritime russe Sovcomflot dans l'acquisition de données sismiques marines 3D haut de gamme, essentiellement dans les eaux arctiques et sub-arctiques.

Le groupe de services pétroliers a également annoncé que Sercel, sa division d'équipements de recherche sismique, avait reçu de PanAmerican Geophysical une commande de son nouveau système d'enregistrement terrestre, 508XT, la troisième depuis la fin 2013.

* La perspective d'un maintien des taux bas pendant quelques temps encore a soutenu le SECTEUR IMMOBILIER (+1,12%), FONCIERE DES REGIONS grimpant de 1,7% à 76,78 euros, UNIBAIL RODAMCO de 1,42% à 210,40 euros et ICADE de 1,32% à 76,50 euros.

* AIR FRANCE-KLM a lâché 3,5% à 9,795 euros. UBS a abaissé sa recommandation sur le titre, de "neutre" à "vendre", le broker soulignant plusieurs facteurs défavorables pour le groupe comme la récente hausse des cours du pétrole, une surcapacité potentielle sur certaines destinations ou des pressions dans le fret liées à la faiblesse de la reprise de la demande.

(Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3408154 le jeudi 19 juin 2014 à 19:23

    "Les propos de Ségolène Royal ont fait fondre de 3,8 milliards d'euros la capitalisation boursière d'EDF, dont l'Etat détient 84,5% du capital"J'en déduis que l'Etat a perdu 3,2 milliards d'Euros aujourd'hui. Ca coûte cher la parole d'un ministre.