Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en baisse de 0,22% à 4.285,81 points, la prudence étant de mise au début d'une semaine riche en indicateurs économiques. Le marché a été pénalisé aussi par la faiblesse de l'activité industrielle en France et en Espagne le mois dernier.

* GEMALTO (-1,41% à 81,95 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 après avoir enfoncé une zone de support à 83,0 euros. Selon des analystes techniques, la tendance haussière du titre pourrait s'inverser s'il passait sous la zone de support de 78,6 euros. Le titre avait gagné 4,0% au cours des cinq séances précédentes, cette hausse ayant été déclenchée le 22 novembre après la publication des modalités d'un programme de rachat d'actions.

* Plusieurs CYCLIQUES ont souffert des chiffres manufacturiers espagnols et français : TECHNIP (-1,25% à 72,76 euros), LAFARGE (-1,24% à 51,61 euros).

* L'OREAL (+1,71% à 125,25 euros) a fini en tête des hausses du CAC 40 après avoir annoncé que son conseil d'administration avait décidé de procéder à des rachats d'actions pour un montant maximum de 500 millions d'euros.

* EADS a gagné 1,61% à 53,1 euros, profitant du recul de l'euro face au dollar. Kuwait Airways a signé un accord d'achat de 25 Airbus et de location de 12 appareils.

Le titre - comme ceux de LAGARDÈRE (+0,78% à 25,135) et de DAIMLER (+0,36%) - n'a pas été affecté par l'annonce d'un renvoi en correctionnelle de l'affaire de "délit d'initié" liée à des mouvements suspects sur des titres EADS en 2006.

* ACCOR (+1,56%) poursuit son rebond après la publication la semaine dernière d'un plan stratégique qui avait initialement déçu les investisseurs.

* AB SCIENCE (+5,23% à 15,28 euros), techniquement survendu, a signé la plus forte hausse du SBF 120 après avoir franchi la résistance de 14,52 euros.

* ALCATEL-LUCENT, dont la souscription à l'augmentation de capital a été close vendredi, a grimpé de 4,49% à 3,255 euros alors que le sentiment des investisseurs s'améliore sensiblement sur l'avenir de l'équipementier télécoms qui pourrait faire son retour dans le CAC 40 en fin d'année.

BlackRock a d'ailleurs indiqué à l'AMF le 29 novembre avoir franchi en hausse, le 26 novembre, les seuils de 5% du capital et des droits de vote de la société et détenir 6,26% du capital et 6,13% des droits de vote d'Alcatel-Lucent.

* PSA a pris 1,15% à 11,825 euros, ses ventes de voitures neuves ayant augmenté de 4,5% en France en données brutes le mois dernier, selon le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

* APERAM (-5,23% à 12,855 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120. Exane BNP Paribas, qui a abaissé sa recommandation sur la valeur de "surperformer" à "neutre", estime qu'il est temps de faire une pause sur le producteur d'acier inoxydable.

* REMY COINTREAU (-1,96% à 61,52 euros) resté sous pression, la valeur perdant 14,5% depuis l'avertissement sur résultats lancé la semaine dernière par le groupe de spiritueux, touché de plein fouet par le ralentissement chinois.

Dans son sillage, PERNOD RICARD s'est replié de 0,84% à 82,73 euros (-4,06% depuis l'avertissement de Remy Cointreau).

* Pénalisée par la chute de ses résultats semestriels, le titre EUROPACORP, l'action de la société de production de cinéma créée par Luc Besson, a lâché de plus de 7% à 3,58 euros dans un volume d'échanges représentant près de huit fois sa moyenne quotidienne des trois derniers mois sur NYSE Euronext.

* BULL a progressé de 2,45% à 3,35 euros. EDF a confié à Bull et Osiatis l'ingénierie et la mise en place d'une infrastructure de "cloud" privé.

Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant