Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies lundi à la Bourse de Paris, qui a terminé en léger repli après sa forte progression de la fin de la semaine dernière consécutive à l'annonce par la BCE d'un dispositif de défense de la zone euro.

L'indice CAC 40 a clôturé en baisse de 0,37% à 3.506,05 points, dans un volume d'affaires limité à 2,4 milliards d'euros contre plus de 4 milliards lors des deux dernières séances. Les investisseurs limitent leurs prises de position avant la réunion de la Réserve fédérale des Etats-Unis qui, après les derniers chiffres de l'emploi américain très en deçà des attentes, pourrait annoncer jeudi de nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif.

* Les VALEURS BANCAIRES ont continué de bénéficier de l'action des banquiers centraux pour finir en tête des hausses du CAC 40. Plus forte hausse de l'indice, CRÉDIT AGRICOLE a bondi de 3,07% à 5,505 euros. La banque a procédé à une émission obligataire d'un milliard d'euros à échéance 2019.

BNP PARIBAS a gagné 1,03% à 38,165 euros, ayant réussi son retour sur le marché obligataire en dollar. Par ailleurs, selon le Financial Times, la banque envisage de se redéployer en Asie et aux Etats-Unis une fois qu'un cadre réglementaire définitif aura été adopté en France et en Europe.

* Les secteurs des MÉTAUX ET PRODUITS DE BASE (+0,78%) et de la CONSTRUCTION (+0,53%) ont signé les plus fortes hausses sectorielles en Europe, profitant du programme d'infrastructures lancé par Pékin pour relancer son économie.

A Paris, LAFARGE a gagné 0,87% à 40,70 euros et ARCELORMITTAL 0,44% à 12,48 euros. Hors CAC 40, ERAMET a pris 4,87% à 96,81 euros, en tête des hausses du SBF 120.

* MICHELIN a gagné 0,52% à 59,58 euros, alors que Deutsche Bank en a fait une de ses trois valeurs préférées en Europe.

* STMICROELECTRONICS, lanterne rouge du CAC 40, a reculé de 2,81% à 4,432 euros, poursuivant son mouvement de consolidation après plusieurs abaissements de recommandation d'analystes la semaine dernière.

* Plusieurs valeurs ont été pénalisées par des abaissements de recommandation. VALLOUREC s'est replié de 2,35% à 36,345 euros, UBS étant passé à la vente sur la valeur ainsi que sur l'italien Saipem, numéro un européen des services pétroliers (-1,5%).

ALSTOM a abandonné 1,35% à 29,595 euros, Goldman Sachs étant passé d'"acheter" à "neutre" sur le titre.

ALCATEL-LUCENT a perdu 1,08% à 0,92 euro. CA Chevreux a réduit son conseil à "sous-performance" contre "surperformance" sur l'équipementier télécoms qui a annoncé une refonte de son organisation et de sa direction dans le cadre de son plan visant 1,25 milliard d'euros d'économies de coûts d'ici fin 2013.

Hors CAC 40, SOITEC a lâché 2,63% à 2,67 euros. Exane a dégradé son conseil sur la valeur de "neutre" à "sous-performance".

* EADS (-2,28% à 29,56 euros) et SAFRAN (-0,96% à 27,78 euros) ont été pénalisés par le renchérissement de l'euro face au dollar, la monnaie unique se traitait près de 1,28 dollar pour un euro.

* Les secteurs les plus défensifs, comme l'AGROALIMENTAIRE (-1,17%), la SANTÉ (-0,72%) et les TÉLÉCOMS (-0,34%) ont été délaissés.

FRANCE TÉLÉCOM a cédé 1,7% à 10,43 euros, DANONE 0,84% à 49,38 euros et SANOFI 0,65% à 65,72 euros.

* LVMH (-0,45% à 132,25 euros) a peu réagi à la décision du PDG du groupe de luxe Bernard Arnault de demander d'avoir aussi la nationalité belge, une annonce qui a provoqué un tollé en France ce week-end.

Bernard Arnault, PDG du groupe français de luxe, va assigner le journal Libération au tribunal pour "injures publiques" après un titre en première page ironique sur son projet d'acquisition de la nationalité belge.

* FAURECIA a perdu 4,31% à 14,10 euros, deuxième plus forte baisse du SBF 120 derrière DEXIA (-4,35% à 0,22 euro). L'équipementier automobile a annoncé l'émission d'obligations OCEANE à échéance 1er janvier 2018 pour un montant initial d'environ 220 millions d'euros. Vendredi, UBS était passé à la vente sur le titre.

* HAULOTTE GROUP a poursuivi sa progression entamée la semaine dernière et a gagné 5,33% à 6,52 euros, parmi les plus fortes hausses de l'indice CAC Mid & Small. Exane BNP Paribas a relevé son objectif de cours de 8 à 9,5 euros et réitéré son opinion "surperformance".

Blandine Hénault et Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant