Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en baisse de 1,62% à 3.406,78 points, dans un volume de moins de 2,8 milliards d'euros échangés, affecté par les inquiétudes récurrentes sur la dette espagnole et des commandes à l'industrie jugées décevantes aux Etats-Unis.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT (-3,99% à 11,92 euros) a accusé le plus net recul de l'indice, victime de prises de profits après une progression du titre de 35% depuis début mars.

La société sera, avec CARREFOUR (-2,01% à 17,77 euros) et les foncières UNIBAIL-RODAMCO (1,34% à 147,70) et KLÉPIERRE (0,32% à 26,25), affectée par les mesures de réduction du déficit public annoncées en Espagne, selon Cheuvreux.

* Les valeurs BANCAIRES ont essuyé la plus forte baisse sectorielle en Europe (-2,44%), affectées par les tensions sur la dette espagnole et la crainte que Madrid n'arrive pas à mener à bien la réduction de son déficit.

A Paris, SOCIETE GENERALE a perdu 3,72% à 21,115 euros, CREDIT AGRICOLE 3,18% à 4,476 euros et BNP PARIBAS 2,8% à 34,70 euros.

Hors CAC 40, NATIXIS a cédé 4,19% à 2,765 euros. C.A. Cheuvreux a abaissé sa recommandation à sous-performance.

* EDF (+3,42% à 17,685 euros) est arrivé en tête des trois seules hausses du CAC 40. Kepler est passé à l'achat sur la valeur et a porté son objectif de cours de 17 à 19 euros. Un analyste note que le titre a dégringolé ces dernières semaines (-12% depuis le début mars) et que ce changement de recommandation a pu favoriser des achats à bon compte.

* ALCATEL-LUCENT a pris 1,15% à 1,763 euro, poursuivant sa reprise entamée lundi après son recul de la semaine dernière. Le titre oscille entre 1,88 et 1,70 euro depuis début mars. Day-By-Day est passé positif avec un objectif de cours de 1,86 euro. Le spécialiste de l'analyse graphique note que la moyenne mobile à 50 jours (1,71) sert de support.

* GDF SUEZ (-2,68% à 19,05 euros). Le groupe proposera à ses actionnaires de percevoir en actions une partie des dividendes au titre de 2011 et 2012 pour compléter le refinancement de son projet d'offre de rachat des minoritaires du britannique International Power.

* FAURECIA (-4,34% à 18,95 euros), plus forte baisse du SBF 120 et du SRD, a poursuivi son recul de la veille, sans élément fondamental pour expliquer le mouvement.

* SODEXO (-2,29% à 60,67 euros) a accusé l'une des plus fortes baisses du SBF 120, Morgan Stanley ayant abaissé son conseil de pondération en ligne à sous-pondérer sur un titre qu'il juge bien valorisé

* BOLLORÉ (+5,04% à 164,65 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120 au lendemain de l'annonce par Groupama de la cession de sa participation de 3,1%. Un trader n'exclut pas que la nouvelle ait attiré l'attention sur un titre qui "ne faisait pas grand-chose" depuis le 14 novembre.

Raoul Sachs et Juliette Rouillon, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant