Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris
Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a fini en repli de 2,29% à 3.057,99 points alors que la crise politique s'aggrave en Europe et alimente les anticipations de sortie de la zone euro.

* Les BANCAIRES, toujours pénalisées par la crise de la zone euro, et les CYCLIQUES, affectées aussi par le ralentissement de l'économie chinoise attesté par l'annonce de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire, ont accusé les plus fortes baisses de l'indice.

* Du côté des bancaires, CREDIT AGRICOLE a fini en baisse de 5,49% à 3,271 euros, SOCIETE GENERALE de 4,15% à 16,495 euros et BNP PARIBAS de 3,66% à 27,62 euros. L'indice sectoriel Stoxx a reflué de 2,76%.

Hors CAC 40, NATIXIS (-5,46% à 2,026 euros) a sous-performé, Société générale ayant abaissé son conseil à conserver contre achat.

* Sur le front des cycliques, STMICROELECTRONICS a abandonné 5,69% à 3,863 euros, accusant ainsi la plus forte baisse du CAC 40. PSA a perdu 4,6% à 8,425 euros et BOUYGUES 4,53% à 20,35 euros. Hors CAC, ERAMET a fini en repli de 6,02% à 85,88 euros - valeur sur laquelle Société générale a abaissé de 15 euros à 150 euros son objectif de cours - et FAURECIA de 5,81% à 15,23 euros.

L'indice Stoxx de la construction (-3,21%) a accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe, et celui des groupes automobiles a cédé 2,38%.

* A rebours de tendance, EADS (+0,44% à 28,725 euros) et VALLOUREC (+0,77% à 34,56 euros) sont les deux seules valeurs du CAC 40 à avoir clôturé en hausse, la maison-mère d'Airbus profitant de l'affaiblissement de l'euro face au billet vert à 1,2842 dollar, et le producteur de tubes sans soudure en acier ayant bénéficié de rachats à bon compte après sa chute de 20% vendredi consécutive à une publication trimestrielle décevante.

* SES a avancé de 0,93% à 18,50 euros, le groupe ayant confirmé sa prévision de croissance en 2012 de son chiffre d'affaires et de l'Ebitda (résultat avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements) récurrents d'environ 2% et 1%, respectivement, après avoir enregistré une progression de 5,1% de son activité au premier trimestre et de 4,9% de son Ebitda.

* ILIAD a progressé de 0,52% à 98,61 euros à la veille de la publication de son chiffre d'affaires au premier trimestre qui permettra d'apprécier l'impact du lancement en janvier de Free Mobile.

* ARKEMA (-6,85% à 58,65 euros, plus forte baisse du SBF 120) a encore pâti de sa publication trimestrielle de jeudi dernier dans laquelle le groupe a dit que les conditions de marchés observées au premier trimestre devraient se maintenir au deuxième, s'attendant ainsi à un recul de son Ebitda.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant