Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, qui a fini en hausse, dopée par l'accord américano-russe sur la Syrie et les espoirs d'un maintien d'une politique monétaire accommodante de la part de la Réserve fédérale américaine après le retrait de Lawrence Summers de la course à la présidence de la Fed.

L'indice CAC 40, qui a touché en matinée un nouveau plus haut depuis février 2011 à 4.162,67 points, a pris 0,92% à 4.152,22 points :

* Les VALEURS CYCLIQUES ont été les principales gagnantes en Bourse des espoirs du marché en faveur d'une poursuite des mesures de soutien de la Fed à la croissance.

STMICROELECTRONICS (+4,32% à 7,122 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40, SCHNEIDER ELECTRIC s'est octroyé 2,98% à 64,58 euros et LAFARGE 2,67% à 52,66 euros.

GEMALTO, qui a également décroché un contrat pluriannuel avec l'Imprimerie nationale pour la production du permis de conduire électronique français, a avancé de 3,55% à 83,33 euros.

SOITEC a bondi de 8,51% à 2,04 euros, plus forte hausse du SBF 120, la valeur ayant également testé une résistance technique autour de 2,0 euros après avoir franchi un autre seuil à 1,9 euro.

L'indice Stoxx du secteur de la chimie (+1,38%) a fini en tête des hausses sectorielles en Europe quand celui de la construction a pris 1,13%.

* RÉMY COINTREAU s'est adjugé 7,02% à 84,10 euros, soutenue par la reprise des exportations de cognac en Chine le mois dernier, selon des analystes.

PERNOD RICARD a gagné 2,55% à 92,58 euros et LVMH 2,33% à 144,95 euros.

* NICOX (+3,03% à 2,818 euros) a testé une résistance technique entre 2,8 et 2,9 euros suite à un rebond vendredi sur sa moyenne mobile à 200 jours, à 2,70 euros.

* WENDEL a grimpé de 1,32% à 101,05 euros. Plusieurs analystes se montrent optimistes pour l'avenir de la holding à la suite d'une présentation organisée au Royaume-Uni.

Oddo Securities, qui a relevé son objectif de cours sur la valeur de 106 à 118 euros, évoque ainsi de nombreux catalyseurs pour le titre (opportunités de création de valeur pour le non-coté chez Materis, Stahl et IHS, poursuite de la politique de retour de cash à l'actionnaire, ou une amélioration de la note de crédit).

* AIR FRANCE-KLM (+5,49% à 7,154 euros) a profité, comme l'ensemble des compagnies aériennes européennes (+3,6%), de la baisse des prix du pétrole (-0,9% vers 18h pour le baril de brut léger américain) suite à l'accord entre les Etats-Unis et la Russie sur le dossier syrien.

* À l'inverse, les VALEURS liées au pétrole ont perdu du terrain dans le sillage des cours de l'or noir, TECHNIP cédant 0,08% à 88,95 euros et CGG 0,91% à 19,005 euros. L'indice Stoxx du secteur de l'énergie (-0,01%) a accusé la seule baisse sectorielle en Europe.

* EDF (-0,74% à 21,34 euros), ORANGE (-0,64% à 8,721 euros) et SANOFI (-0,18% à 72,09 euros) ont pâti de leur profil de valeur défensive signant ainsi quelques unes des baisses du CAC 40.

* BOUYGUES (-0,77% à 27 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, la valeur, "surachetée" dernièrement, n'ayant pas réussi à franchir une résistance technique autour de 28 euros.

* De même, EUTELSAT a reculé de 3,3% à 23,26 euros, plus forte baisse du SBF 120, la valeur n'ayant pas réussi à franchir une résistance technique importante située à 24,2 euros.

* ALCATEL-LUCENT a perdu 1,04% à 2,565 euros, la valeur, "surachetée" ces derniers jours avec un gain de 38% au cours des dix premiers jours de septembre, se reposant sur un support technique autour de 2,5 euros.

* THEOLIA a chuté de 23,81% à 1,28 euro dans des volumes représentant 31,5 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, l'échec de l'offre amicale de 335 millions d'euros de l'australien Macquarie sur le producteur d'électricité éolienne suscitant les inquiétudes du marché pour l'avenir du groupe.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant