Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en baisse de 0,99% à 3.711,64 points mais au-dessus de son plus bas du jour (3.669,17 points), la confiance dans la zone euro difficilement retrouvée depuis le début de l'année étant ébranlée par l'impasse politique en Italie et la gestion du dossier chypriote par l'Eurogroupe.

* Des VALEURS dépendantes des Etats ont souffert de la difficulté des gouvernements à gérer la crise en zone euro.

* FRANCE TELECOM (-2,99% à 7,906 euros) a ainsi accusé une des plus fortes baisses du CAC 40, VEOLIA ENVIRONNEMENT a abandonné 1,97% à 9,65 euros, EDF 1,54% à 15,07 euros ou encore AREVA (-4,22% à 11,81 euros).

* EADS (-3,08% à 39,665 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40. Ses dirigeants se sont efforcés mercredi de rassurer les actionnaires sur les implications de la mue historique de la gouvernance qu'ils ont votée, leur promettant une politique de dividende plus attractive et assurant que le groupe resterait protégé contre des OPA hostiles. La valeur affiche encore une hausse de 34,46% depuis le début de l'année, soutenue par les commandes d'Airbus et les résultats 2012 du groupe.

* SAFRAN a perdu 1,49% à 34,96 euros. L'Etat français a cédé une participation de 3,12% dans Safran pour un montant de 448,5 millions d'euros, soit un prix de 34,50 euros par action.

* Les VALEURS BANCAIRES, particulièrement sanctionnées après l'échec relatif d'une adjudication de dette italienne, ont réduit leurs pertes en fin de séance. CREDIT AGRICOLE, qui a sous-performé récemment ses concurrentes, a même fini la journée en tête des hausses du CAC 40 (+2,08% à 6,276 euros).

BNP PARIBAS a lâché 1,72% à 39,67 euros, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 1,01% à 25,475 euros.

* Des CYCLIQUES ont souffert des craintes de retombées négatives sur la croissance des dossiers chypriote et italien. Selon l'enquête mensuelle de l'institut GfK, le moral des ménages allemands reste stable mais l'évolution de la crise chypriote pourrait l'affecter.

* STMICROELECTRONICS a lâché 2,54% à 6,089 euros, SAINT-GOBAIN 2,33% à 28,9 euros,

* LVMH a gagné 1,07% à 132,7 euros. Bank of America Merrill Lynch a relevé son conseil sur LVMH de "neutre" à "acheter", l'intermédiaire anticipant une revalorisation du titre et une reprise de la croissance du groupe.

* TECHNICOLOR (+3,26% à 3,17 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120 et testé une résistance technique autour de 3,20 euros avec un plus haut à 3,24. Selon le cabinet d'analyse technique Day By Day, si cette résistance était dépassée, cela permettrait au titre de se diriger vers 3,35 euros.

* PAGES JAUNES (-6,11% à 1,69 euro) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 après avoir annoncé mercredi une recomposition de son conseil d'administration consécutive à la restructuration financière de son principal actionnaire Mediannuaire, contrôlé par Goldman Sachs et KKR.

ARTPRICE a perdu 3,8% à 23,77 euros, le titre ayant buté sur une résistance technique autour de sa moyenne mobile 50 jours (26,50 euros).

* SEQUANA a chuté de 12,87% à 6,5 euros. Le groupe spécialisé dans le papier et l'emballage a dit s'attendre à un nouveau recul de ses activités papiers impression et écriture en 2013 après celui de 2012 qui a pesé sur les comptes.

* VÉTOQUINOL a grimpé de 2,78% à 25,51 euros, le groupe spécialisé dans la santé animale ayant renoué avec la croissance en 2012 grâce à sa progression en Asie/Pacifique et aux Amériques et à la contribution de nouveaux produits.

Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant