Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris qui a fini en légère hausse au terme d'une nouvelle séance volatile, les chiffres meilleurs qu'attendu de la balance commerciale chinoise atténuant partiellement les craintes au sujet de la croissance mondiale.

L'indice CAC 40, en baisse de plus de 1% dans les premiers échanges, a gagné 0,12% à 4.078,70 points après avoir signé la semaine dernière sa plus mauvaise performance depuis fin septembre 2012 avec une baisse cumulée de 4,86%:

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES ont été recherchées: VINCI a avancé de 1,94% à 42,90 euros, SCHNEIDER ELECTRIC de 1,1% à 55,98 euros, SAINT-GOBAIN de 0,9% à 31,935 euros ou encore MICHELIN de 0,68% à 69,24 euros.

* Le secteur européen des RESSOURCES DE BASE (+2,79%) a signé la plus forte hausse sectorielle en Europe dans le sillage des cours des métaux (+0,98% vers 18h pour le cuivre) dopés par les chiffres de la balance commerciale chinoise.

Le titre ARCELORMITTAL (+2,19% à 9,858 euros) a enregistré la meilleure performance du CAC 40, imité par APERAM (+4,39% à 20,685 euros) sur le SBF 120. ERAMET a grimpé de 1,14% à 73,33 euros.

* GAMELOFT (+3,78% à 4,39 euros) a rebondi sur un support technique important vers 4,2 euros.

* NEXANS s'est octroyée 2,25% à 24,515 euros, des analystes se montrant confiants pour le fabricant français de câbles malgré l'avertissement lancé au début du mois par le groupe, qui a fait chuter l'action d'un peu plus de 19%.

* AIR FRANCE-KLM a avancé de 1,55% à 6,024 euros, la valeur profitant des propos de son PDG, Alexandre de Juniac, qui a menacé de créer une compagnie soeur de Transavia, ainsi que de la baisse des prix du pétrole (les cours du Brent de mer du Nord se négocient à des plus bas de près de quatre ans).

* STMICROELECTRONICS (-4,64% à 5,319 euros, plus forte baisse du SBF 120) a poursuivi son repli entamé vendredi (-5,65%), JPMorgan et Morgan Stanley ayant abaissé leur conseil sur la valeur sur fond d'interrogations à l'égard de la demande alors que le fabricant américain de puces Microchip a dû lancer un avertissement sur son activité.

* CARREFOUR (-1,66% à 22,575 euros) a signé la plus forte baisse du CAC 40. Des analystes, comme ceux de Jefferies, ont souligné dernièrement les difficultés de la situation commerciale en France nourrissant la prudence du marché à l'égard de la valeur et du secteur.

* Les VALEURS offrant un profil DÉFENSIF ont été davantage délaissées après avoir profité du regain d'aversion au risque de la semaine dernière, ESSILOR lâchant 1,64% à 81,98 euros, PERNOD RICARD 0,54% à 84,59 euros, L'OREAL 0,41% à 122,50 euros ou encore AIR LIQUIDE 0,4% à 91,85 euros.

* NICOX (+0,36% à 2,203 euros) a pris jusqu'à 7% en séance suite à un entretien de son PDG accordé à Reuters dans lequel le dirigeant a indiqué que, déçu par sa médiocre performance boursière en Europe, la biotech envisageait une cotation sur le Nasdaq américain.

* MAUNA KEA TECHNOLOGIES, spécialisée dans la biopsie optique, a gagné 7,49% à 5,31 euros. La Haute autorité de santé a rendu un avis favorable à l'inscription sur la liste des actes et prestations de l'utilisation de l'endomicroscopie sur des patients atteints de la maladie de Barrett.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Matthias Blamont)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant