Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, qui a oscillé dans une bande étroite autour de l'équilibre tout au long de l'après-midi avant de finir en légère baisse. La victoire du "non" au référendum sur l'indépendance de l'Ecosse a rassuré les investisseurs, l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 établissant un nouveau record historique, mais la séance s'est achevée sur des prises de bénéfice avant l'échéance des contrats à terme et options mensuels sur le CAC 40.

Le CAC 40 a cédé 0,08% à 4.461,22 points. Sur la semaine, il progresse de 0,44%.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT, plus forte hausse du CAC 40, a gagné 2,27% à 14,185 euros. Berenberg a réitéré son conseil d'achat sur la valeur. Dans un secteur des services aux collectivités bien orienté, GDF SUEZ a progressé de 0,87% à 19,795 euros, même si Berenberg a abaissé sa recommandation sur le titre d'achat à conserver et ramené son objectif de cours de 21,5 à 20,5 euros.

* KERING, plus forte baisse du CAC (-1,33% à 163,3 euros) et LVMH (-0,88% à 134,45 euros) sont restés sous pression avec le secteur du luxe après l'annonce cette semaine de ventes décevantes en Asie par leur concurrent suisse RICHEMONT.

* Les valeurs technologiques ont subi l'impact des résultats trimestriels d'Oracle inférieurs aux attentes et de l'annonce par l'allemand SAP (-3,77%) de l'acquisition de l'américain Concur Technologies pour un montant de 8,3 milliards de dollars jugé trop élevé par des analystes. CAP GEMINI a cédé 0,96% à 57,94 euros et STMICROELECTRONICS, plus forte baisse du SBF 120, 4,17% à 6,153 euros.

* ORANGE a gagné 0,74% à 11,6 euros. Goldman Sachs a relevé son conseil à "neutre" contre "vendre" sur la valeur et ajusté son objectif de cours à 13,6 euros (contre 13,0 euros).

* PUBLICIS a cédé 1,32% à 56,95 euros après que Zenith Optimedia a revu à la baisse ses prévisions de croissance du marché publicitaire mondial cette année en raison des tensions entre la Russie et l'Occident à propos de l'Ukraine.

* LAFARGE, en hausse pour l'essentiel de la séance, a finalement perdu 0,14% à 56,65 euros. Le cimentier irlandais CRH étudie une offre sur l'ensemble des actifs que Lafarge et Holcim ont mis en vente pour faciliter le feu vert des autorités de régulation à leur fusion, selon deux sources proches du dossier. Quatre consortiums de fonds regardent aussi l'ensemble du portefeuille de cessions programmées.

* RUBIS (+3,25% à 45,015 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120, bénéficiant d'une recommandation d'Exane BNP Paribas qui est passé de "neutre" à "surperformance" sur le titre avec un objectif de cours porté de 49 à 51 euros.

* ARKEMA a lâché 3,86% à 55,59 euros après avoir annoncé le projet de rachat de Bostik, filiale de Total (+0,09% à 50,04 euros) spécialisée dans les adhésifs, l'offre valorisant la société à 1,74 milliard d'euros.

* AIR FRANCE-KLM a cédé 2,49% à 8,06 euros alors qu'aucune issue ne paraît en vue dans le conflit des pilotes d'Air France entamé lundi et qui pourrait déborder sur la semaine prochaine. Sur la semaine, le titre a perdu 5,66%.

* CEGEDIM a perdu 6,13% à 25,72 euros après l'annonce de résultats semestriels marqués par un recul de sa marge opérationnelle et une aggravation de sa perte nette.

(Yann Le Guernigou et Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant