Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en hausse, l'augmentation nettement plus forte qu'attendu de la confiance du consommateur en zone euro en mars compensant les craintes autour de la Crimée.

L'indice CAC 40 a fini en hausse de 0,17% à 4.335,28 points, portant son gain de la semaine à 2,82%, soit la plus forte progression hebdomadaire de l'indice phare de la Bourse de Paris depuis trois mois et la semaine du 16 décembre :

* Le SECTEUR TELECOMS a encore été agité par les rebondissements du dossier SFR après la nouvelle offre déposée par BOUYGUES malgré les négociations exclusives entre VIVENDI et NUMERICABLE. Cette offensive suscite notamment des interrogations parmi les analystes au sujet de la valeur réelle de SFR.

BOUYGUES a perdu 2,64% à 29,85 euros, VIVENDI 1,35% à 19,67 euros et ILIAD 0,46% à 205,40 euros. NUMERICABLE a pris 1,34% à 28,475 euros.

* ALSTOM (+2,68% à 20,15 euros) a fini en tête du CAC 40, la valeur ayant franchi une résistance technique à 20 euros.

* GEMALTO a pris 2,24% à 82,73 euros. Des analystes saluent le rééquilibrage des activités du groupe en réduisant progressivement sa dépendance au mobile même si elle reste actuellement élevée.

* Le SECTEUR des RESSOURCES de BASE (+1,07%) a enregistré la plus forte hausse sectorielle en Europe, dopé par les cours des métaux (+0,8% pour le cuivre et +1,65% pour le nickel). Le yuan a fortement baissé cette semaine, pénalisant les importations chinoises, mais les investisseurs ont repéré des signes indiquant que la devise pourrait bientôt toucher un plancher. En outre, des analystes estiment que l'affaiblissement de la demande chinoise est déjà bien intégrée et misent sur une hausse des prix des métaux aux Etats-Unis.

ERAMET a gagné 8,35% à 86,40 euros, plus forte hausse du SBF 120, APERAM 2,8% à 18,535 euros et ARCELORMITTAL 1,43% à 11,375 euros.

* M6 a pris 1,36% à 16,01 euros, Citigroup a relevé son conseil sur la valeur de "neutre" à "acheter" et indiqué préférer les groupes français en Europe dans une note sectorielle sur la diffusion télévisée.

* CREDIT AGRICOLE a lâché 3,28% à 11,215 euros, plus forte baisse du CAC 40 au lendemain de la présentation de son plan stratégique. Les analystes trouvent rassurants les objectifs présentés tout en estimant qu'à court terme la valeur aura du mal à trouver des catalyseurs compte tenu d'un niveau de valorisation moins intéressant que d'autres valeurs bancaires.

* AB SCIENCE (-11,27% à 12,67 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 après la confirmation la veille en appel d'une opinion négative de l'agence sanitaire européenne pour l'utilisation du Masican (masitinib mésylate) dans le traitement du cancer gastro-intestinal.

* FAIVELEY TRANSPORT a chuté de 10,01% à 55,90 euros après avoir lancé la veille un avertissement sur son chiffre d'affaires 2013-2014.

AB SCIENCE et FAIVELEY TRANSPORT seront tous les deux remplacés lundi par NUMERICABLE et TARKETT dans le SBF 120, conduisant les fonds indiciels a intégré ces changements dans leur portefeuille.

* RÉMY COINTREAU a reculé de 3,94% à 59,07 euros, UBS estimant qu'il est encore trop tôt pour acheter le titre du groupe de spiritueux, dont l'activité devrait rester pénalisée par sa situation en Chine.

* EUROTUNNEL a grimpé de 1,71% à 8,994 euros. La Commission britannique de la concurrence, s'estimant compétente dans ce dossier, rendra début mai sa décision sur l'interdiction ou non de la desserte du port de Douvres par les ferries d'Eurotunnel.

* VIEL ET CIE a abandonné 12,06% à 2,48 euros. La société d'investissement a annoncé un recul de 26,7% de son résultat net à 5,9 millions d'euros en 2013 sur la base d'un chiffre d'affaires des filiales opérationnelles de 793,2 millions (-9,3%).

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant