Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le , mis à jour à 19:35
0

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 a limité sa baisse en clôture (-0,93% à 4.987,13 points) dans un marché qui a évolué en dents de scie dans une fourchette de plus de 128 points.

* AREVA a tiré son épingle du jeu et gagné 2,21% à 8,943 euros tandis qu'EDF a perdu 2,76% à 21,165 euros et ENGIE 1,52% à 17,835 euros. L'Etat a validé le projet de reprise par EDF de l'activité réacteurs nucléaires d'Areva et a également annoncé son intention de recapitaliser le groupe. ENGIE s'est dit intéressé par les activités de maintenance des réacteurs à l'international du groupe nucléaire.

* Les matériaux de base (-2,35%), plombés par la baisse des cours des métaux et les pétrolières (-2,09%), pénalisées par la baisse ininterrompue des cours du brut. Le baril de Brent est repassé bien en dessous des 65 dollars et le baril de brut léger américain sous 59 dollars.

* TECHNIP (-3,55% à 59,15 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, TOTAL 1,89% à 45,5 euros, CGG 3,64% à 6,097 euros et VALLOUREC 3,27% à 21,885 euros.

* ARCELORMITTAL a abandonné 2,96% à 10,0 euros et, hors CAC, ERAMET 3,35% à 73,80 euros et APERAM 2,96% à 37,855 euros.

* PUBLICIS a perdu 3,07% à 69,53 euros et confirmé une configuration baissière qui s'est accéléré le 29 mai quand le titre est passé en dessous de ses moyennes mobiles 20 et 50 jours. L'action, qui avait atteint un plus haut historique le 22 avril à 79,4 euros, reste gagnant de près de 17%.

* Le secteur des services aux collectivités (-2,23%), dont l'activité nécessite des investissements de long terme et leur financement par la dette, accuse l'une des plus fortes baisses sectorielles en Europe, pénalisé par la hausse des taux longs.

* RENAULT a lâché 2,03% à 93,43 euros et PSA 1,09% à 18,2 euros, après une quasi-stagnation des immatriculations automobiles en Europe de l'Ouest en mai.

Du côté des équipementiers, MONTUPET a lâché 3,79% à 68,46 euros et s'est ménagé la place de lanterne rouge du SBF 120.

* Seules trois valeurs du CAC 40 ont fini dans le vert.

* UNIBAIL RODAMCO s'est adjugé 2,60% à 231,05 euros, plus forte hausse de l'indice tandis qu'en Europe l'immobilier (+0,9%) a signé la plus forte hausse sectorielle, après une chute cumulée de 8,74% au cours des onze séances précédentes. Hors CAC, KLEPIERRE a pris 1,08% à 40,1 euros.

* SAINT-GOBAIN a grignoté 0,08%. Le groupe de matériaux de construction a confirmé jeudi ses objectifs annuels ainsi que son intention de prendre le contrôle de Sika, malgré l'opposition du chimiste suisse.

* SANOFI s'est maintenu hors de l'eau (+0,03% à 91,15 euros). Le groupe a annoncé jeudi avoir obtenu des autorités sanitaires américaines (FDA) le statut de découverte capitale pour l'olipudase alfa de sa filiale Genzyme, un enzyme développé dans le traitement des patients souffrant de la maladie mortelle de Niemann-Pick de type B.

* ALTRAN TECHNOLOGIES (+3,71% à 9,895 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120. Le groupe a annoncé jeudi matin l'acquisition d'Oxo, une société spécialisée dans le conseil en qualité, la conformité et la performance dans le secteur de la santé, qui a réalisé un chiffre d'affaires 3,3 millions d'euros en 2014.

* DBV TECHNOLOGIES a gagné 5,4% à 45,11 euros, plus forte hausse du CAC Mid&Small après avoir obtenu l'approbation de l'Agence européenne du médicament (EMA) à son plan d'investigation sur un patch destiné aux enfants allergiques à l'arachide.

(Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant