Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, qui a fini en forte hausse, portée par une croissance chinoise légèrement supérieure aux attentes au deuxième trimestre, à 7,5% sur un an, grâce aux mesures de soutien adoptées par Pékin.

L'indice CAC 40 a avancé de 1,48% à 4.369,06 points.

* Le SECTEUR BANCAIRE européen a retrouvé des couleurs (+2,19%) dans le sillage du rebond de Banco Espirito Santo (+19,74%), qui avait perdu près d'un tiers de sa valeur en quelques semaines avec la découverte d'irrégularités comptables dans une des holdings de l'empire familial Espirito Santo.

CREDIT AGRICOLE, deuxième actionnaire de Banco Espirito Santo avec près de 15% du capital selon des données Thomson Reuters, s'est octroyé 4,79% à 10,39 euros, plus forte hausse du CAC 40. SOCIETE GENERALE a grimpé de 3,01% à 38,035 euros et BNP PARIBAS de 1,99% à 49,185 euros.

* De nombreuses CYCLIQUES, à commencer par le secteur des ressources de base (+2,81%, plus forte hausse sectorielle en Europe), ainsi que des valeurs exposées aux marchés chinois et émergents ont profité de la statistique chinoise qui rassure les investisseurs sur l'économie mondiale et confirme le récent pari de gérants sur une reprise des économies émergentes.

DANONE a fini sur un gain de 3,01% à 56,86 euros et ESSILOR de 2,67% à 74,60 euros. ARCELORMITTAL a grimpé de 2,43% à 11,19 euros, VALEO de 2,1% à 97,81 euros et SCHNEIDER ELECTRIC 1,99% à 67,29 euros.

* ALSTOM a avancé de 2,2% à 27,15 euros, Exane BNP Paribas estimant que l'opération conclue avec General Electric a "radicalement" modifié le profil du spécialiste des équipements pour le transport ferroviaire et l'énergie.

* A rebours de tendance, AIRBUS GROUP (-2,46% à 45,36 euros) a accusé la plus forte des rares baisses du CAC 40. Qatar Airways va demander des compensations à l'avionneur Airbus pour le retard de livraison de ses trois très gros porteurs A380 qu'il devait réceptionner initialement fin mai ou en juin, tandis que la compagnie qatarie a finalisé une commande pour 50 777-9X de Boeing représentant 18,9 milliards de dollars au prix catalogue (14 milliards d'euros) et pris une option sur 50 autres appareils.

* TARKETT a lâché 2,46% à 27,115 euros, plus fort repli du SBF 120. Raymond James a réduit ses estimations de résultats pour cette année, le broker évoquant les effets de la crise ukrainienne et le ralentissement de la croissance en Russie. Le groupe a réalisé plus de 35% de son activité l'an dernier dans la Communauté des Etats indépendants (CEI).

* AIR FRANCE-KLM (+6,28% à 8,897 euros) a enregistré la plus forte progression de l'indice SBF 120, les investisseurs anticipant une baisse des cours du pétrole dans les années à venir suite à une note de Goldman Sachs sur le sujet.

* STMICROELECTRONICS a gagné 5,17% à 6,795 euros, les analystes se montrant optimistes pour le fabricant franco-italien de semi-conducteurs avant la publication de ses résultats trimestriels la semaine prochaine.

* AEROPORTS DE PARIS (+2,26% à 99,80 euros) a vu son trafic progresser de 5,7% en juin par rapport au même mois de 2013 avec 8,6 millions de passagers accueillis, dont 5,9 millions à Paris-Charles de Gaulle (+6,1%) et 2,7 millions à Paris-Orly (+5,0%).

* GL EVENTS (-2,4% à 17,86 euros) a publié mardi un chiffre d'affaires en hausse de 12,8% au titre du deuxième trimestre 2014 (+20,4% à change constant), à 245,4 millions d'euros, grâce notamment à sa participation à l'organisation de la Coupe du Monde de football au Brésil. Avant cette annonce l'action avait bondit de 7,7% en trois séances.

(Alexandre Boksenbaum-Granier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant