Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris, plombée par les inquiétudes entourant les résultats des tests de résistance ("stress test") du secteur bancaire espagnol alors que Moody's pourrait abaisser sa note sur la dette de l'Espagne en catégorie spéculative ("junk").

L'indice CAC 40, qui a enfoncé sa moyenne mobile à 50 jours (à 3.420,10 points) a terminé en baisse de 2,46% à 3.354,82 points, soit -4,98% sur la semaine, son plus fort recul hebdomadaire depuis mi-décembre 2011.

L'indice phare de la place de Paris gagne en revanche 4,95% au troisième trimestre, porté par le soutien à la zone euro affiché fin juillet par Mario Draghi, le président de la BCE.

* Les VALEURS FINANCIERES ont largement souffert des inquiétudes du marché sur la situation espagnole. AXA a reculé de 3,50% à 11,59 euros, CREDIT AGRICOLE de 2,26% à 5,37 euros, SOCIETE GENERALE de 3,03% à 22,10 euros et BNP PARIBAS de 2,41% à 36,98.

L'indice Stoxx des banques de la zone euro a abandonné 2,15%.

* SAINT-GOBAIN (-4,95% à 27,335 euros) a accusé la plus forte baisse de l'indice CAC 40, la valeur ayant enfoncé un support technique situé à près de 28,5 euros après l'avoir testé à plusieurs reprises au cours des deux séances précédentes.

* Les UTILITIES et les TÉLÉCOMS, considérées comme les premières victimes du projet de budget 2013 du gouvernement français, ont terminé en net repli. et

EDF a lâché 2,66% à 16,305 euros, GDF SUEZ 2,87% à 17,40 euros et FRANCE TELECOM 3,2% à 9,388 euros.

* ARCELORMITTAL a perdu 2,96% à 11,16 euros. Plusieurs analystes se montrent plus prudents sur la valeur, comme chez Credit Suisse où l'on souligne des incertitudes sur l'endettement du groupe dans un contexte de baisse de la demande.

* CAP GEMINI (+0,77% à 32,925 euros) a fini en tête des rares hausses du CAC 40 et ATOS a gagné 1,42% à 54,24 euros, les deux groupes profitant de la hausse de Logitech (+2,99%).

* PUBLICIS a progressé de 0,83% à 43,55 euros. La valeur reste dans un canal haussier depuis fin juin qui pourrait la conduire vers les 45 euros, soulignent des analystes graphiques.

* AIR FRANCE-KLM (+4,56% à 5,043 euros) a signé la plus forte hausse de l'indice SBF 120, UBS ayant relevé à l'achat son conseil sur le titre et pratiquement doublé son objectif de cours.

* PSA a repris 2,69% à 6,15 euros après avoir chuté de 15,5% depuis le 17 septembre. RENAULT (-1,48% à 36,52 euros) pourrait disparaître "sous sa forme actuelle" s'il n'améliore pas sa compétitivité en France, a déclaré son PDG Carlos Ghosn.

* PIERRE & VACANCES (+3,72% à 17,00 euros) a compté parmi les plus fortes hausses du CAC Mid & Small, le titre rebondissant après sa chute de 40% depuis le début de l'année à la faveur notamment de paris sur les mesures que pourrait prendre le gouvernement en faveur de l'immobilier.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant