Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en hausse sa dernière journée de 2013 au terme d'une séance peu animée et raccourcie pour les célébrations de fin d'année.

L'indice CAC 40 a clôturé en hausse de 0,47% à 4.295,95 points dans un volume d'échanges limité à 553 millions d'euros, soit 22% de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois.

Sur l'ensemble de 2013, l'indice affiche un gain de 18%, sa meilleure performance annuelle depuis 2009.

* Le secteur IMMOBILIER a bénéficié de la légère détente sur les taux d'intérêt. Le rendement à 10 ans de l'emprunt d'Etat américain, qui est repassé sous le seuil des 3%, à 2,99% contre 1,65% en mai, ne devrait pas remonter au-delà de 3,33% en 2014, selon le sondage Reuters du mois de décembre sur les taux.

UNIBAIL-RODAMCO (+1,64% à 186,25 euros) a fini en tête du CAC 40. NEXITY, qui a également profité des effets favorables attendus sur ses marges de l'acquisition d'Oralia annoncée le 20 décembre, a gagné 1,67% à 27,41 euros. ICADE s'est octroyé 2,02% à 67,67 euros et FONCIERE DES REGIONS 1,42% à 62,75 euros.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES ont encore été recherchées dans un contexte plus optimiste à l'égard de l'économie mondiale à la suite de la publication de statistiques économiques jugées encourageantes pour la croissance américaine.

ACCOR a pris 1,18% à 34,30 euros, SOLVAY 0,83% à 115 euros, MICHELIN 0,81% à 77,25 euros et TECHNIP 0,75% à 69,86 euros.

* A rebours de tendance, GEMALTO (-0,95% à 80,01 euros) a accusé la plus forte des rares baisses du CAC 40, la valeur se reposant sur un support technique vers 80 euros après être repassée sous sa moyenne mobile à 50 jours, à 80,92 euros.

* PERNOD RICARD a perdu 0,56% à 82,81 euros. La valeur a connu une année difficile (-5,3%), affectée notamment par son exposition aux marchés émergents et plus particulièrement à la Chine, dont le ralentissement économique a alimenté les inquiétudes en 2013.

* ILIAD a lâché 1,72% à 148,90 euros, plus forte baisse du SBF 120. La valeur est sous pression depuis deux semaines, le gouvernement souhaitant remettre de l'ordre dans la téléphonie mobile française qui connaît une intense guerre des prix depuis que Free, la filiale d'Iliad, a déclenché les hostilités en intégrant le très haut débit mobile sans surcoût dans l'ensemble de ses offres.

* NEXANS (+2,11% à 36,825 euros) a continué de combler un "gap baissier" ouvert depuis mi-octobre, et a fini en tête du SBF 120.

* MR. BRICOLAGE a grimpé de 2,04% à 9,98 euros. Le gouvernement a décidé par décret que les enseignes de bricolage seraient autorisées à ouvrir le dimanche en France jusqu'au 1er juillet 2015.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant