Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies à la Bourse de Paris, qui a clôturé en hausse, soutenue par les statistiques d'activité manufacturière publiées en Europe et aux Etats-Unis ainsi que par la perspective de mesures de relance en Chine et les propos de la présidente de la Fed sur la nécessité de maintenir une politique monétaire accommodante.

L'indice CAC 40 a fini en hausse de 0,8% à 4.426,72 points après avoir touché en séance un nouveau plus haut depuis septembre 2008 à 4.440,04 points.

* ALSTOM (+8,12% à 21,43 euros) a terminé en tête du SBF 120 à la suite de l'annonce de la cession au fonds d'investissement Triton de son activité de production d'échangeurs de vapeur pour environ 730 millions d'euros.

* Dans un contexte de taux bas appelé à durer par la volonté des banques centrales, l'indice Stoxx des VALEURS BANCAIRES européennes (+1,84%) a signé la plus forte hausse sectorielle en Europe. SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a grimpé de 4,4% à 46,67 euros, CRÉDIT AGRICOLE 4,11% à 11,915 euros et BNP PARIBAS 2,7% à 57,50 euros. Hors CAC 40, NATIXIS a fini en hausse de 3,71% à 5,529 euros.

* EDF a gagné 2,99% à 29,575 euros. Le titre a profité d'une note de Morgan Stanley dans laquelle le broker se montre confiant dans le potentiel du titre et relève son objectif de cours de 30 à 33 euros avec un conseil à "surpondérer" la valeur.

* SAINT-GOBAIN (+3,44% à 45,36 euros) a bénéficié du soutien de plusieurs notes d'analystes. Jefferies, qui a repris la couverture du titre avec un conseil à l'achat, estime ainsi que les perspectives s'améliorent et juge "important" le potentiel de reprise pour le groupe. De son côté, Credit Suisse considère que le marché sous-estime le potentiel d'amélioration des marges.

* De manière générale, les CYCLIQUES ont été recherchées après les chiffres sur le secteur manufacturier publiés des deux côtés de l'Atlantique. et

ALCATEL-LUCENT s'est octroyé 2,66% à 2,938 euros, LAFARGE 2,61% à 58,18 euros, ou encore GEMALTO 2,21% à 86,41 euros. L'indice Stoxx du secteur automobile européen a progressé de 1,71% et celui de la construction de 1,53%.

RENAULT a pris 1,22% à 71,40 euros et PSA PEUGEOT CITROEN 2,85% à 14,085 euros, également portées par leurs ventes de voitures neuves qui ont respectivement progressé de 20,6% et de 15,1%.

* A rebours de tendance, CAPGEMINI a perdu 2,35% à 53,66 euros, plus forte baisse du SBF 120. Selon un vendeur actions parisien, Bank of America Merrill Lynch a abaissé son conseil sur la valeur de "neutre" à "sous-performance".

* Les VALEURS PARAPÉTROLIÈRES ont reculé dans le sillage des cours de l'or noir (-1,5% pour le baril de brut léger américain vers 18h), pénalisés par la faiblesse persistance du secteur manufacturier chinois et la perspective d'un accord en Libye entre les autorités et les insurgés qui bloquent trois ports de Cyrénaïque, à partir desquels étaient auparavant exportés 600.000 barils de pétrole brut par jour.

TECHNIP a reculé de 1,75% à 73,60 euros, VALLOUREC de 0,94% à 39,035 euros et BOURBON de 0,31% à 23,775 euros.

En revanche, MAUREL & PROM a avancé de 2,95% à 11,50 euros. Société générale a relevé sa recommandation de "vendre" à "conserver" sur le titre, indiquant notamment que la direction du groupe pourrait décider de verser un dividende intermédiaire au second semestre ou trouver un partenaire "adéquat" pour favoriser la croissance de l'activité.

* Le SECTEUR TÉLÉCOMS français est resté entouré en Bourse. BOUYGUES (+0,58% à 30,45 euros) a tendu une nouvelle perche à VIVENDI (-0,3% à 20,16 euros) en annonçant la prolongation du 8 au 25 avril de la validité de son offre améliorée sur SFR, à quelques jours de l'expiration de la période de négociations exclusives entre Vivendi et NUMERICABLE (+1,09% à 28,84 euros).

ILIAD a perdu 1,77% à 205,60 euros.

* EUROFINS SCIENTIFIC (-2,3% à 212,25 euros) s'est reposée sur un support technique, vers 211 euros, après s'être approchée de son plus haut historique à 220 euros.

* TARKETT (+5,18% à 27,10 euros) a testé une résistance technique proche de 27,40 euros en s'appuyant sur un support à 26 euros.

* AIR FRANCE-KLM a grimpé de 5,18% à 11,475 euros. Le plan d'économies Transform 2015 engagé par le groupe est en train de générer d'importantes améliorations qui devraient favoriser les marges, souligne dans une note Liberum, qui a également relevé son conseil sur le titre de "conserver" à "acheter".

(Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant