Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, qui a fini en baisse, les déceptions sur des résultats d'entreprises en Europe et aux Etats-Unis s'ajoutant aux incertitudes sur la situation financière de la Grèce après la formation d'un nouveau gouvernement.

L'indice CAC 40 a terminé en repli de 1,09% à 4.624,21 points après une série de huit séances de hausse d'affilée.

* VINCI (-3,53% à 47,775 euros, plus forte baisse du CAC 40) et EIFFAGE (-6,34% à 44,60 euros) ont pâti de la décision du gouvernement français de suspendre les hausses de tarifs autoroutiers prévues au 1er février.

* TARKETT a chuté de 6,82% à 18,915 euros, plus forte baisse du SBF 120, au lendemain de la décision de Standard & Poor's de ramener la note de crédit de la Russie en catégorie spéculative.

* UNIBAIL-RODAMCO a lâché 2,82% à 244,85 euros. Des analystes s'attendent à des résultats mitigés pour 2014 et aimeraient voir la direction du groupe adapter sa stratégie à un environnement qu'ils jugent moins porteur, l'un d'entre eux précisant que la valorisation actuelle du groupe est encore trop élevée au regard de cette situation.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES ont pâti du contexte d'incertitudes et de plusieurs publications d'entreprises décevantes, comme celle du conglomérat allemand Siemens (-2,98%).

LEGRAND a baissé de 2,61% à 45,67 euros, CAPGEMINI de 2,39% à 63,64 euros et MICHELIN de 2,13% à 83,53 euros.

* ALCATEL-LUCENT a cédé 1,83% à 3,052 euros à la suite, également, de la publication d'Ericsson (-3,55%) marquée par un chiffre d'affaires inférieur aux attentes au quatrième trimestre et le ralentissement persistant des activités du suédois en Amérique du Nord.

* Le SECTEUR BANCAIRE de la zone euro a fini en baisse de 1,62% dans le sillage des établissements grecs (-11,66%) alors qu'Athènes va devoir négocier avec les créanciers internationaux.

BNP PARIBAS a perdu 0,98% à 48,845 euros et CRÉDIT AGRICOLE 1,48% à 10,985 euros. SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a lâché 2,3% à 37,225 euros en raison également de son exposition à la Russie à travers Rosbank.

* En revanche, TECHNIP (+0,77% à 52,68 euros après une baisse de 29,3% en 2014) a signé la plus forte des rares progressions du CAC 40, imité sur le SBF 120 par CGG (+8,07% à 5,546 euros après une chute de 60,4% en 2014). Le baril de Brent reprend quelques couleurs (+2,16% à 49,20 dollars vers 18h après -48,3% en 2014) et certains analystes estiment que les cours devraient se stabiliser.

* EDF a pris 0,52% à 24 euros malgré un environnement jugé difficile pour le producteur d'électricité. Un stratégiste relève toutefois que les difficultés du groupe sont déjà bien prises en compte et que dans un environnement de taux bas son rendement du dividende (5,2% selon des données Thomson Reuters) constitue un atout "certain".

* LVMH a fini sur un gain de 0,31% à 145,10 euros. Société générale estime dans une note que l'effet de change favorable devrait compenser des tendances sous-jacentes "contrastées" au quatrième trimestre. LVMH doit publier ses résultats annuels le 3 février.

* GEMALTO (+0,19% à 62,63 euros) a annoncé avoir fourni à la banque brésilienne Banco do Estado Grande do Sul sa solution "Ezio" pour sécuriser ses services de banque mobile.

* GENFIT s'est encore octroyé 3,48% à 50,85 euros et a inscrit un nouveau plus haut historique, à 52 euros, sur fond d'intérêt croissant de la part des investisseurs américains pour la société biopharmaceutique qui développe un traitement de la NASH, une cirrhose du foie due à une alimentation trop riche.

* SOITEC a grimpé de 1,11% à 0,91 euro après l'annonce par le fabricant de matériaux semi-conducteurs de haute performance d'un nouveau substrat qui, dit-il, "repousse les limites des communications mobiles".

* ARKEMA a reculé de 3,43% à 60,57 euros. Goldman Sachs est passé à "vendre" contre "neutre" sur le titre du groupe de chimie, le broker estimant que la baisse des prix de l'acide acrylique n'est pas encore intégrée par les analystes.

* GTT s'est replié de 2,82% à 48,20 euros. Le fonds d'investissement H&F Luxembourg a annoncé avoir vendu un bloc de 4,35% du capital du numéro un mondial des systèmes de confinement à membrane pour le transport du gaz naturel liquéfié (GNL).

* NEXTRADIOTV (+2,44% à 26 euros) a annoncé une hausse de 12% de son chiffre d'affaires sur l'année, la croissance de 23% de son pôle TV compensant le recul de 3% dans le digital tandis que la division radio a progressé de 4%.

* METABOLIC EXPLORER s'est envolé de 20,77% à 6,28 euros. Le groupe de chimie biologique a annoncé avoir obtenu le feu vert de la FDA américaine pour sa L-Méthionine, une forme naturelle d'un acide aminé essentiel pour la nutrition des animaux.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant