Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 a clôturé en baisse de 2,74% à 3.313,47 points, plombé par l'échec d'une adjudication de dette espagnole, doublé d'inquiétudes sur la croissance économique mondiale nourries par les déclarations de Mario Draghi et par un ralentissement de l'activité dans les services aux Etats-Unis.

* Aucune valeur de l'indice n'a terminé dans le vert, les cycliques et les financières ayant subi les plus lourdes pertes et pesé le plus sur la cote.

* ALCATEL-LUCENT (-7,09% à 1,638 euros) et CAPGEMINI (-6,25% à 31,2 euros) ont accusé les plus fortes baisses de l'indice suivies par ALSTOM (-6,09% à 27,735 euros) et PSA PEUGEOT CITROEN (-5,82% à 10,77 euros).

* BNP PARIBAS (-4,35% à 33,19 euros) a été le principal contributeur à la baisse du CAC 40, suivi par SANOFI (-1,86% à 57,05 euros) et TOTAL (-1,26% à 37,91 euros).

* CRÉDIT AGRICOLE a perdu 5,21% à 4,243 euros et SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 3,5% à 20,375 euros.

* CRÉDIT AGRICOLE a réduit de cinq milliards d'euros ses besoins de financement entre le début de l'année et la mi-mars, indique mercredi la banque dans un document de présentation disponible sur son site internet.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT a perdu 5,16% à 11,305 euros. Le groupe a confirmé son intention de reprendre directement la participation de 66% qu'il détient actuellement conjointement avec la Caisse des dépôts (CDC) dans la compagnie maritime SNCM.

* GDF SUEZ a abandonné 2,36% à 18,6 euros après le rejet par International Power de sa proposition indicative de rachat à 390 pence par action. Par ailleurs, Moody's a placé la note A1 du groupe sous revue.

* EDF a lâché 2,66% à 17,215 euros. Le gouvernement va attribuer à EDF associé à Alstom la construction de trois parcs éoliens en mer, selon Le Figaro

* AREVA (-8,33% à 14,205), qui est également partie prenante au projet éolien français avec GDF Suez et Iberdrola, a accusé la plus forte baisse du SBF 120.

Raoul Sachs, Juliette Rouillon, édité par Dominique Rodriguez, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant