Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a cédé 0,66% à 3.405,27 points en clôture, dans un regain d'inquiétude concernant la Grèce.

* Les VALEURS FINANCIÈRES ont terminé en nette baisse dans l'attente d'une évolution sur le front grec.

Les indices des banques européennes et des assureurs ont abandonné respectivement 0,48% et 0,67%. SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a perdu 2,89% à 23,550 euros, CRÉDIT AGRICOLE 2,67% à 5,180 euros et BNP PARIBAS 0,6% à 34,990 euros.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES ont pâti des conséquences sur la croissance d'un possible défaut de la Grèce, que même Jean-Claude Juncker, président de l'Eurogroupe, n'exclut plus.

LAFARGE a perdu 2,12% à 31,830 euros, SAINT-GOBAIN 2,13% à 35,630 euros et PSA 2,30% à 15,935 euros. L'indice Stoxx de la construction a perdu 0,55%. RENAULT (+2,73% à 37,075 euros) a en revanche poursuivi sa hausse continue constatée depuis le début du mois.

* ARCELORMITTAL a cédé 2,36% à 16,160 euros.

Selon le Financial Times, Glencore International (-4,52%) devrait offrir une prime plus élevée que ce qui était attendu pour sceller sa proposition de fusion de 88 milliards de dollars avec le groupe minier Xstrata (-1,68%).

L'indice Stoxx des produits de base a cédé 0,89%, plus forte baisse sectorielle en Europe.

* ALCATEL-LUCENT a reculé de 1,82% à 1,459 euro. S&P Equity a abaissé sa recommandation sur le titre à "vendre" contre "conserver".

* AIR FRANCE-KLM a perdu 4,14% à 5,120 euros, les syndicats français de pilotes de ligne et la majorité des organisations de stewards, hôtesses et personnels au sol ayant appelé à la grève jusqu'au 9 février. et

* UNIBAIL-RODAMCO a gagné 1,29% à 145,650 euros, l'une des rares hausses du CAC 40, le groupe ayant profité comme le reste du secteur immobilier (+0,52% pour l'indice sectoriel Stoxx) de son statut de valeur refuge.

* CAPGEMINI aussi (+1,36% à 29,470 euros) a continué sa marche en avant, le titre affichant désormais un gain de 22% depuis le début de l'année après avoir connu une période de consolidation fin janvier entre 27,50 et 28 euros.

* ORPEA (+2,20% à 25,140 euros) a signé l'une des plus fortes hausses du SBF 120. Les annonces présidentielles sur l'évolution du coefficient d'occupation des sols (COS) soutiendraient, en cas d'application, les prix du foncier, note CM-CIC Securities, qui estime que la valeur créée atteindrait 0,4 à 1,1 euro par action.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Juliette Rouillon, édité par Cyril Altmeyer

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant