Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a progressé de 1,16% à 4 385,52 points, à son plus haut niveau depuis le référendum sur le Brexit, alors que la Banque d'Angleterre a laissé entendre qu'elle pourrait dévoiler dans trois semaines un plan de soutien à l'économie face à l'impact attendu du vote britannique.

* Dans ce contexte, les VALEURS CYCLIQUES, au premier rang desquelles les valeurs AUTOMOBILES (+2,44%) et le secteur MINIER (+1,39%), ont continué de reprendre du terrain.

ARCELORMITTAL a grimpé de 2,48% à 5,159 euros, RENAULT a pris 1,88% à 74,92 euros et GROUPE PSA 1,87% à 12,015 euros.

* Les VALEURS PÉTROLIÈRES (+1,33%) ont également été bien orientées, à la faveur d'une hausse du baril de Brent (+2,38%).

TOTAL a pris 1,61% à 44,2 euros, TECHNIP 2,76% à 50,26 euros, tandis que VALLOUREC a avancé de 2,77% à 3,597 euros et CGG de 2,94% à 0,7 euro.

Dans leur sillage, NEXANS a perdu 3,34% à 38,685 euros.

* Fortement pénalisées par le vote sur la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne, les VALEURS FINANCIÈRES, BANQUES (+2,73%) en tête, ont profité du reflux de l'aversion au risque.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a gagné 3,59% à 30,325 euros, signant la plus forte hausse du CAC 40, BNP PARIBAS 3,36% à 42,895 euros, et CRÉDIT AGRICOLE 2,19% à 7,985 euros. De son côté, AXA a pris 2,37% à 18,335 euros.

Hors CAC, NATIXIS a pris 4,95% à 3,475 euros, plus forte hausse du SBF 120, et EURONEXT a grimpé de 4,63% à 34,215 euros.

* LAGARDÈRE s'est adjugé 1,97% à 21,71 euros, portée par une note de Goldman Sachs qui juge attractif le niveau de valorisation de la société présente dans l'édition, les médias et la distribution.

* Contre la tendance, ACCOR a lâché 0,69% à 38,6 euros, plus forte baisse du CAC 40, pénalisé par des prises de bénéfices au lendemain d'une forte hausse (+3,35%) après l'annonce de son projet de cession partielle de son pôle immobilier (HotelInvest).

* Les VALEURS BIOTECHNOLOGIQUES ont fini en recul, plusieurs analystes soulignant des prises de bénéfices sur le secteur qui est revenu à des niveaux proches de ceux enregistrés avant le vote du Brexit.

EUROFINS SCIENTIFIC a perdu 1,57% à 334,65 euros, plus forte baisse du SBF 120, suivi par GENFIT (-0,99% à 25,055 euros) et SARTORIUS STEDIM (-0,94% à 61,35 euros).

* De son côté, SPIR COMMUNICATION a chuté de 3,16% à 5,52 euros, après avoir annoncé le report au 23 septembre de la publication de ses résultats semestriels, initialement prévue le 28 juillet, compte tenu des "différentes options" à l'étude dans le cadre de son plan de transformation opérationnelle.

(Raphaël Bloch, édité par Cyril Altmeyer)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant