Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en légère hausse une séance une nouvelle fois nerveuse, les investisseurs hésitant à se positionner avant la réunion de la BCE jeudi et les chiffres de l'emploi américain du mois de janvier vendredi dans un contexte d'inquiétudes à l'égard de la croissance et des résultats d'entreprises.

L'indice CAC 40 a gagné 0,24% à 4.117,45 points.

* BOLLORE (+5,2% à 416,95 euros) a signé la meilleure performance du SBF 120. Le titre a bénéficié d'une note émise par Kepler Cheuvreux dans laquelle le broker a entamé le suivi de la valeur avec une recommandation à l'achat et un objectif de cours de 510 euros. Le broker met en avant l'exposition du groupe au continent africain et la reprise en Europe.

* ALCATEL-LUCENT (+4,82% à 3,043 euros), qui publiera ses résultats annuels jeudi matin, a fini en tête des hausses du CAC 40. Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S anticipe une croissance de 1,6% du chiffre d'affaires 2013 et une réduction de la perte annuelle du groupe à -530 millions d'euros.

* Le secteur BANCAIRE européen a rebondi (+1,1% après avoir perdu 2,56% lundi) pour terminer en tête des hausses sectorielles en Europe dans le sillage de la banque suisse UBS (+5,39%) qui a annoncé des résultats meilleurs que prévu.

SOCIETE GENERALE a progressé de 3,04% à 42,225 euros, CREDIT AGRICOLE de 2,63% à 9,949 euros et BNP PARIBAS de 1,9% à 56,81 euros.

* Des VALEURS ayant pâti de leur EXPOSITION AUX ÉMERGENTS en raison des craintes suscitées par ces pays ont repris des couleurs, des investisseurs jugeant "exagérées" de telles inquiétudes et la sanction du marché.

CARREFOUR (31,85% de son chiffre d'affaires réalisé dans les émergents) a repris 2,6% à 26,01 euros après avoir lâché 9,7% sur les deux dernières semaines de janvier. LAFARGE (57,84% des ventes dans les émergents) a gagné 1,76% à 52,04 euros (-6,2% entre le 15 et le 31 janvier) et CGG (exposé à 44,9% aux émergents) a pris 3,13% à 11,22 euros (-11,8% entre mi-janvier et fin janvier).

* TF1 a grimpé de 2% à 13,51 euros. Les stratégistes de Morgan Stanley, qui s'attendent à une reprise des dépenses en 2014 des entreprises, ont identifié TF1 parmi les valeurs qui pourraient profiter d'une reprise des investissements avec une part d'environ 90% de son chiffre d'affaires liés à ce type de dépenses.

* ERAMET a perdu 3,86% à 66,47 euros, plus forte baisse du SBF 120, la valeur ayant enfoncé sa moyenne mobile à 50 jours, à 69,03 euros.

* NEXITY a lâché 3,8% à 28,705 euros, la valeur ayant fermé un "gap haussier" ouvert le 29 janvier.

* KLEPIERRE a reculé 1,83% à 31,89 euros. Les investisseurs continuent de s'interroger sur la capacité du groupe à dégager de la croissance pour les mois à venir malgré la confiance affichée en la matière par la direction de la foncière lundi soir lors de la publication de ses résultats annuels.

* Le secteur européen des TÉLÉCOMS a perdu 1,09%, plus forte baisse sectorielle en Europe, plombé notamment par l'opérateur télécoms néerlandais KPN (-4,75%) qui a publié mardi un résultat courant au quatrième trimestre inférieur aux attentes.

VIVENDI a lâché 0,79% à 19,39 euros et ORANGE 0,62% à 8,885 euros.

* De nombreuses VALEURS offrant un profil DEFENSIF ont été délaissées après leur progression de la veille dans un marché, qui avait clôturé en forte baisse avec les inquiétudes sur la croissance. Des investisseurs soulignent un niveau élevé de valorisation et remettent également en cause ce statut de titres défensifs accordé à certaines valeurs.

DANONE a perdu 1,27% à 48,70 euros, plus forte baisse du CAC 40, SANOFI 1,13% à 71,55 euros, ESSILOR 0,89% à 74,65 euros et L'OREAL 0,86% à 120,75 euros. L'indice Stoxx du secteur européen de la santé a reculé de 1,04% et celui de l'agroalimentaire 0,89%.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Constance de Cambiaire, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant