Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 a clôturé en baisse de 0,31% à 3.312,48 points :

* ALCATEL-LUCENT (-7,69% à 1,381 euro) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 après les résultats et les perspectives jugés décevants d'Ericsson (-14,09%).

* STMICROELECTRONICS a perdu 2,47% à 5,169 euros, pénalisé, comme mardi déjà (-5,83%), par les performances toujours médiocres de ST-Ericsson, sa coentreprise avec le suédois Ericsson.

* Les valeurs BANCAIRES ont subi une nouvelle fois des prises de bénéfices, à l'exception de BNP PARIBAS et NATIXIS, alors que les marchés attendent toujours un accord en vue d'un échange de dette grecque.

SOCIETE GENERALE a perdu 2,64% à 21,0 euros et CREDIT AGRICOLE 1,4% à 4,93 euros. BNP PARIBAS a gagné 1,13% à 35,79 euros et Natixis 1,55% à 2,352 euros.

* TECHNIP (+2,92% à 71,60 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40. La raffinerie bulgare du russe Lukoïl a signé un contrat de 910 millions d'euros avec une filiale italienne du groupe français pour la construction d'une installation d'hydrocraquage destinée au raffinage des carburants lourds

* TECHNICOLOR a poursuivi son ascension et a fini en tête des hausses du SBF 120, ajoutant 11,67% (à 2,0 euros) aux 36,7% gagnés depuis le 18 janvier.

* BIOMÉRIEUX a bondi de 11,27% à 64,88 euros, dopé par l'offre jugée généreuse de Roche sur son concurrent américain Illumina. Le groupe français a par ailleurs publié des résultats légèrement meilleurs que prévu, et présenté des prévisions très prudentes.

* MERSEN a chuté de 8,02% à 25,75 euros après la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel plus faible que prévu et la confirmation d'un léger repli des ventes en début d'année dans un contexte difficile. et

Oddo a abaissé sa recommandation sur le titre, qui passe d'"achat" à "neutre".

* INTERPARFUMS s'est adjugé 4,36% à 17,72 euros après avoir vu ses ventes atteindre un record au quatrième trimestre, dépassant largement les attentes. Le groupe anticipe des ventes stables en 2012 compte tenu des incertitudes entourant l'évolution de l'économie mondiale. Oddo est passé d'"alléger" à "neutre".

Juliette Rouillon et Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant