Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en baisse de 0,67% à 4.475,39 points, pénalisée notamment par la publication des indices PMI manufacturiers et la baisse des secteurs bancaire et pétrolier.

* ACCORHOTELS a perdu 4,31% à 37,42 euros, plus forte baisse du SBF 120, après une alerte lancée par le département d'Etat américain sur les risques d'attentats en Europe, notamment à l'occasion de l'Euro de football en France du 10 juin au 10 juillet.

* Les VALEURS BANCAIRES ont abandonné du terrain en Europe (-1,68%) dans le sillage de BANCO POPOLARE (-6,29%), des informations de presse rapportant que le superviseur du secteur bancaire italien s'apprêtait à donner son feu vert à l'appel de trésorerie de la banque.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a reculé de 2,24% à 36,16 euros et CRÉDIT AGRICOLE de 2,08% à 8,837 euros, tandis que BNP PARIBAS a perdu 1,82% à 48,86 euros.

* Les VALEURS liées au PÉTROLE (-1,34%) ont aussi nettement baissé alors que l'Opep pourrait ne prendre aucune décision pour limiter sa production lors de sa réunion de jeudi à Vienne et que la demande chinoise continue d'attiser les craintes après la publication d'un indice PMI manufacturier décevant.

TOTAL a perdu 1,48% à 43,03 euros. Du côté des parapétrolières, CGG a chuté de 4,29% à 0,67 euro, VALLOUREC de 3,72% à 3,364 euros et MAUREL et PROM de 3,29% à 3,23 euros.

* De nombreuses valeurs cycliques ont aussi accusé le coup après la diffusion des indices PMI d'activité manufacturière de mai qui ont confirmé que la zone euro a du mal à maintenir le rythme soutenu du premier trimestre.

SOLVAY a abandonné 2,42% à 88,99 euros et ENGIE 2,13% à 13,55 euros.

* EUTELSAT a chuté de 4,02% à 17,2 euros, pénalisé par une note sectorielle de Barclays, qui a abaissé sa recommandation de "pondération en ligne" à "sous-pondération" sur le titre, soulignant que l'opérateur devrait accuser une baisse de ses revenus annuels.

* NEOPOST a perdu 3,96% à 20,84 euros, plusieurs analystes évoquant la crainte d'un chiffre d'affaires inférieur aux attentes. Le groupe publiait ses revenus trimestriels après la clôture du marché.

* En revanche, MICHELIN a pris 1,38% à 92,6 euros, à la faveur d'une note de Morgan Stanley qui envisage une "surprise positive", estimant que l'équipementier automobile pourrait dégager des marges supérieures aux attentes.

* TECHNICOLOR a gagné 3,33% à 6,168 euros, plus forte hausse du SBF 120, porté par une note de Morgan Stanley, qui qualifie le fournisseur de technologies pour le cinéma et la télévision de "blockbuster de l'été" en saluant le repositionnement de ses activités.

* SEB (+3,03% à 113,9 euros) a touché en séance un nouveau plus haut historique (à 114,45 euros), plusieurs analystes soulignant que le titre continue de s'apprécier après l'annonce du rachat du groupe allemand WMF qui sera fortement relutif (supérieure à 20%).

* RÉMY COINTREAU s'est adjugé 2,16% à 76,25 euros, porté par une note de Credit Suisse qui a entamé son suivi de la valeur avec une recommandation de "surperformance" et un objectif de cours de 84,00 euros.

* AXWAY s'est adjugé 3,04% à 21 euros dans de gros volumes après l'annonce de l'acquisition par SOPRA STERIA SOPR.PA (+0,34% à 118 euros) de la participation de 8,62% cédée par la Société générale.

(Raphaël Bloch, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant