Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies jeudi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en net repli, pénalisée par des publications d'entreprises jugées à nouveau décevantes, auxquelles se sont ajoutés une contraction de l'activité industrielle (PMI) en Chine en janvier et un ralentissement aux Etats-Unis.

L'indice CAC 40 a perdu 1,02% à 4.280,96 points.

* AIRBUS GROUP (-3,85% à 54,90 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, plombé par la forte remontée de l'euro passé largement au-dessus de 1,36 dollar - à 1,3680 dollar vers 18h contre 1,3546 la veille - sur fond d'amélioration de la conjoncture en zone euro, où la croissance du secteur privé a démarré l'année à un rythme plus élevé que prévu.

* ALSTOM (-3,79% à 22,455 euros) a continué de perdre du terrain, deux jours après son avertissement et au lendemain de celui d'ABB. Depuis le début de la semaine, Alstom a perdu 18,55%.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES ont été délaissées sur fond d'interrogations à l'égard de la croissance mondiale après les PMI chinois et américains.

SCHNEIDER ELECTRIC s'est contracté de 2,37% à 62,60 euros, RENAULT de 1,61% à 67,06 euros ou encore SAINT-GOBAIN de 1,39% à 40 euros.

* Le SECTEUR TECHNOLOGIQUE européen (-2,76%) a accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe, également pénalisé par Nokia (-10,66%), dont les ventes de la filiale d'équipements de réseaux ont chuté de 22% au quatrième trimestre.

ALCATEL-LUCENT a perdu 3,83% à 3,01 euros et STMICROELECTRONICS 1,77% à 5,767 euros.

* Le secteur des MÉDIAS a reculé de 1,68% après l'avertissement de l'éditeur britannique Pearson (-8,24%).

TF1 a abandonné 3,97% à 13,54 euros, M6 3,24% à 16 euros et PUBLICIS 1,34% à 66,10 euros.

* A rebours de tendance, VALLOUREC a gagné 2,45% à 39,295 euros, plus forte hausse du CAC 40, la valeur rebondissant sur un support technique à 38,3 euros.

* GEMALTO (+2,31% à 91,06 euros) a clôturé à un nouveau plus haut historique. Des analystes estiment que le groupe pourrait atteindre plus rapidement que prévu son objectif d'un doublement du bénéfice opérationnel à horizon 2017.

* Les groupes TÉLÉCOMS français ont avancé malgré les craintes suscitées par la guerre des prix à laquelle se livre le secteur en France et qui pourrait se poursuivre selon certains investisseurs.

ORANGE a gagné 0,63% à 9,42 euros, BOUYGUES 0,56% à 29,515 euros et VIVENDI 0,46% à 19,755 euros. ILIAD s'est octroyé 3,93% à 176 euros.

* CRÉDIT AGRICOLE a grimpé de 0,49% à 10,19 euros. Des analystes, comme chez UBS, voient de nombreux catalyseurs pour la valeur cette année, à commencer par une amélioration des fonds propres.

* PSA (+4,27% à 11,48 euros) a fini en tête des hausses du SBF 120. Les investisseurs continuent de saluer le projet d'augmentation de capital de trois milliards d'euros du groupe à laquelle le chinois Dongfeng et l'Etat français devraient participer à parité.

* BIOMÉRIEUX a pris 1,84% à 80,45 euros, plusieurs brokers ayant relevé leur objectif de cours après la prévision par le spécialiste du diagnostic in vitro d'une hausse de ses ventes comprise entre 3% et 5% en 2014, après une hausse de 4,6% de son chiffre d'affaires en 2013.

* SOLOCAL (-4,9% à 1,36 euro) a enregistré le plus fort recul du SBF 120, la valeur se reposant sur un support technique à 1,36 euro sous la pression d'une ligne de tendance baissière passant par 1,43 euro.

* RÉMY COINTREAU a fini en baisse de 0,73% à 59,46 euros. Le directeur général du cognac Rémy Martin, principal centre de profit du groupe Rémy Cointreau, a quitté son poste, trois semaines seulement après la démission du directeur général du groupe de spiritueux.

* LATÉCOÈRE (+1,43% à 15,62 euros) a enregistré une croissance de ses ventes de près de 7% en 2013, année qu'il termine avec un portefeuille de commandes équivalent à plus de quatre années de chiffre d'affaires.

* BIOALLIANCE PHARMA s'est envolé de 20,91% à 6,65 euros après avoir annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) avait accordé le statut "Fast Track" à son produit Validive dans la prévention et le traitement de la mucite orale induite par la radiothérapie et/ou la chimiothérapie chez les patients atteints d'un cancer.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant