Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, où les investisseurs se sont montrés hésitants et prudents compte tenu des incertitudes entourant la croissance mondiale et le calendrier d'une demande d'aide de l'Espagne.

L'indice CAC 40 a clôturé en baisse de 0,6% à 3.414,23 points dans des volumes représentant 87% de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur NYSE Euronext, au lendemain d'un bond de 2,4% pour débuter le dernier trimestre de l'année:

* Les VALEURS CYCLIQUES ont été particulièrement pénalisées par les doutes du marché sur la croissance, ARCELORMITTAL lâchant 2,22% à 11,235 euros, CAP GEMINI 1,91% à 32,665 euros, ALCATEL-LUCENT 1,91% à 0,822 euro et SOLVAY 1,75% à 90,30 euros.

L'indice Stoxx des ressources de base a perdu 1,15% et celui de la chimie 1,01%, plus fortes baisses sectorielles en Europe.

* ALSTOM a chuté de 4,89% à 26,845 euros, signant ainsi la plus forte baisse du CAC 40 et du SBF 120, l'augmentation de capital de 350 millions d'euros réalisée la veille suscitant des inquiétudes concernant le bilan du spécialiste des infrastructures d'énergie et de transport.

* Les FINANCIERES ont, elles aussi, souffert alors que l'Espagne tarde aux yeux des investisseurs à demander une aide internationale. Le pays serait prêt à demander dès le week-end prochain l'aide de la zone euro pour consolider ses finances publiques, mais l'Allemagne préférerait que Madrid attende encore, selon des sources européennes.

SOCIETE GENERALE a lâché 1,61% à 22,58 euros, BNP PARIBAS 1,53% à 37,685 euros, AXA 1,13% à 11,765 euros et CREDIT AGRICOLE 0,99% à 5,708 euros. L'indice Stoxx des banques européennes a cédé 0,62%.

* A l'inverse, de nombreuses VALEURS À CARACTÈRE DÉFENSIF ont été recherchées, illustrant la prudence du marché.

UNIBAIL-RODAMCO a avancé de 2,01% à 160,10 euros, également dopé par le relèvement de recommandation de Deutsche Bank de conserver à acheter sur la valeur. FRANCE TÉLÉCOM (+1,88% à 9,476 euros) a repris quelques couleurs après avoir touché un plus bas de dix ans la veille, EDF a gagné 1,51% à 16,795 euros et ESSILOR 0,18% à 73,53 euros.

L'indice Stoxx du secteur immobilier s'est octroyé 0,32% et celui des "utilities" 0,13%.

* EADS (+2,61% à 25,565 euros) a fini en tête des hausses du CAC 40, la valeur ayant franchi deux résistances techniques situées à près de 25,15 et 25,4 euros. Selon des analystes techniques, la valeur, qui a ouvert un gap le 13 septembre entre 27,835 euros et 26,60 euros, pourrait aller tester une prochaine résistance située autour de 26 euros.

Le directeur général de Qatar Airways Akbar Al Baker s'est par ailleurs montré favorable à une fusion entre EADS et BAE Systems au motif qu'une entité commune serait, selon lui, en mesure de proposer des produits de meilleure qualité.

* CLUB MEDITERRANÉE a bondi de 5,87% à 13,44 euros, plus forte hausse du SBF 120, la valeur ayant franchi une résistance technique à près de 13,3 euros et sa moyenne mobile à 100 jours (à 13,4286 euros) pour pouvoir combler un "gap" ouvert le 26 septembre.

* BONDUELLE (+4,61% à 71,45 euros) a publié des résultats annuels en forte progression, notamment grâce à ses hausses de prix, et a dit prévoir une nouvelle croissance de sa rentabilité en 2012-2013 malgré un environnement de consommation "incertain et aux évolutions erratiques".

Alexandre Boksenbaum-Granier et Blandine Hénault, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant