Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies jeudi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 a gagné 1,96% à 4.465,9 points à la clôture, alors que la cote d'une victoire des partisans du maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne à l'issue du référendum a nettement augmenté.

A ce niveau, le CAC 40 gagne 6,49% sur la semaine, ce qui constitue sa meilleure performance sur quatre séances consécutives depuis juillet 2015.

* Les VALEURS liées aux MATIÈRES PREMIÈRES ont pris 2,26%, les cours des métaux (+1,89% à 4.790 dollars la tonne de cuivre à 17h35) profitant de l'optimisme des investisseurs.

ARCELORMITTAL a gagné 6,04% à 4,809 euros, plus forte hausse du SBF 120. L'Union européenne comme les Etats-Unis pourraient envisager de nouvelles sanctions contre Pékin pour amener la Chine à réduire sa production d'acier.

ERAMET a clôturé en hausse de 2,81% à 28,18 euros.

* Le SECTEUR BANCAIRE européen (+2,49%) - qui perd encore plus de 17% depuis le début de l'année - a bénéficié également de l'optimisme des investisseurs.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a grimpé de 5,15% à 36,26 euros, CRÉDIT AGRICOLE de 4,06% à 8,897 euros et BNP PARIBAS de 2,88% à 47,7 euros.

* EUROFINS SCIENTIFIC s'est envolé de 4,33% à 341 euros. Goldman Sachs a entamé le suivi du titre à l'achat avec un objectif de cours de 430 euros et estime que le groupe pourrait connaître une croissance organique moyenne de 6,6% entre 2016 et 2020.

* GROUPE EUROTUNNEL a pris 3,59% à 11,7 euros, autre signal de la confiance des marchés dans un maintien du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne.

* En revanche, VEOLIA a cédé 1,86% à 19,75 euros, seule baisse du CAC 40. La justice de l'Etat du Michigan a annoncé intenter une action contre le groupe de services aux collectivités.

* EDF a reculé de 4,33% à 11,06 euros, plus forte baisse du SBF 120. Moody's Investors Service juge positif le plan d'EDF pour renforcer sa structure financière, tout en estimant qu'il ne compensera pas complètement la chute des prix de l'électricité ni les dépenses d'investissement de l'électricien public qui resteront substantielles à long terme.

* SOLOCAL GROUP (-7,77% à 2,683 euros, plus forte baisse de l'indice CAC Mid & Small) a prévenu qu'il ne respecterait probablement pas ses covenants bancaires à fin juin 2016 ni à fin septembre 2016. Un mandataire ad hoc a été désigné par le tribunal de commerce de Nanterre dans le cadre du plan de restructuration de la dette du groupe.

(Joseph Sotinel, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant