Les valeurs suivies à la clôture de Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en baisse de 0,7% à 3.928,58 points, marquant une pause après trois séances consécutives de hausse et un rally de près de 10% au cours des trois dernières semaines.

La séance ce jeudi férié de l'Ascension a été plutôt calme et marquée par des détachements de dividendes de plusieurs grandes valeurs du CAC 40 et des prises de bénéfices sur des valeurs défensives, notamment la pharmacie et les services aux collectivités (utilities) :

* SANOFI (dividende 2,77 euros), plus forte pondération du CAC 40, a été le principal contributeur à la baisse de l'indice avec une perte de 0,59% à 83,09 euros.

* RENAULT (dividende 1,72 euro) a lâché 0,73% à 53,03 euros, Air Liquide (dividende 2,5 euros) 0,24% à 97,5 euros.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT (-2,12% à 10,18 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, GDF SUEZ a perdu 0,84% à 16,545 euros. L'indice sectoriel des "utilities" en Europe a cédé 0,49%.

* CARREFOUR a perdu 2,0% à 23,31 euros sur des prises de bénéfices alors que la distribution (-0,56%) a subi la plus forte baisse sectorielle en Europe. Carrefour a largement surperformé le secteur de la distribution au cours des trois dernières semaines. Le titre a gagné près de 17% au cours de cette période tandis que l'indice Stoxx du secteur en Europe prenait 7,62% et CASINO 4,79%.

* ARCELORMITTAL, plus forte hausse du CAC 40, a progressé de 3,09% à 9,844 euros à la veille de la publication de ses résultats trimestriels. Il s'agit d'un rebond technique d'un titre dont la tendance de fonds est baissière, estime un trader. Le consensus des analystes est, selon lui, trop optimiste, 50% d'entre eux étant à l'achat et 14% à la vente. "Demain, on risque d'avoir des dégradations après les trimestriels", dit-il.

* SAFRAN, qui est entré dans une configuration graphique haussière après avoir franchi la résistance de 35 euros le 22 avril, a poursuivi sur sa lancée et gagné 1,9% à 38,655. Selon des analystes techniques, maintenant qu'il a franchi la zone de résistance de 38 euros, le titre pourrait monter jusqu'à 40/42 euros.

* EUROFINS SCIENTIFIC (+3,84% à 159,4 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120 et rebondi au lendemain d'une baisse de 4,54% consécutive à une publication trimestrielle jugée sans surprise par les analystes. La valeur n'a toutefois pas comblé le gap baissier (160,88/158,85) ouvert mercredi.

Raoul Sachs, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant