Les valeurs suivies à la clôture à la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris où le CAC 40 a fini en hausse de 0,59% à 4.381,06 points, son plus haut de clôture depuis juillet 2008.

L'indice, qui a également touché un plus haut de séance de cinq ans et demi à 4.383,15 points, a été soutenu, comme les autres indices européens, par la publication, jeudi, de deux indicateurs (PMI manufacturier et indice des indicateurs avancés) qui ont apaisé les doutes des investisseurs sur la conjoncture américaine.

Avec une progression 0,94%, le CAC 40 a enregistré sa quatrième semaine consécutive de hausse. Depuis le début de l'année, il gagne 1,98%.

* VALEO a fait un bond de 12,63% à 99,07 euros et signé la plus forte hausse du SBF 120 après un plus haut à 101,25 euros qui le rapproche de son record de juillet 1998 (103,665 euros). L'équipementier automobile a annoncé des résultats annuels en forte progression.

VALEO a également été le premier contributeur à la hausse de l'indice Stoxx de l'automobile (+1,61%) qui a enregistré la meilleure performance sectorielle en Europe. PSA a pris 6,89% à 13,04 euros, FAURECIA 3,17% à 31,9 euros, MICHELIN 1,61% à 88,91 euros et RENAULT 0,97% à 74,07 euros.

* SAINT-GOBAIN (+3,77% à 42,78 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40. Plusieurs analystes ont salué la solidité des résultats annuels malgré un environnement économique difficile, et l'objectif annoncé par le groupe d'une amélioration du résultat d'exploitation pour 2014 à structure et taux de change comparables.

* BOUYGUES a rebondi de 3,48% à 29,86 euros après avoir franchi sa moyenne mobile 20 jours (28,842 euros).

* TECHNIP a gagné 2,5% à 71,74 euros au lendemain d'un bond de 9% lié à la confirmation des prévisions du groupe, qui a également annoncé un dividende plus élevé que prévu au titre de l'exercice 2013 . Société générale a relevé sa recommandation de "conserver" à "acheter" sur la valeur, estimant que l'amélioration du contrôle des coûts est désormais sur les rails.

Dans le même secteur des services pétroliers, CGG a gagné 5,09% à 11,97 euros.

* KERING (-2,29% à 151,45 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 après avoir fait état de résultats annuels en baisse, plombés par sa filiale Puma et par la faiblesse des performances de Gucci, son principal centre de profit.

* NICOX (-6,09% à 2,62 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 après avoir enfoncé un support technique autour de 2,64 euros. Le prochain support majeur se situe autour de 2,53.

* REXEL a perdu 3,19% à 18,375 euros, la valeur ayant enfoncé sa moyenne mobile à 200 jours, à 18,42 euros.

* ERAMET a perdu 1,24% à 70,22 euros après avoir annoncé une lourde perte nette au titre de 2013, le groupe ayant notamment dû enregistrer une dépréciation du projet minier de Weda Bay, en Indonésie, pour lequel il a décidé de reporter sa décision d'investissement.

* SOLOCAL, qui a annoncé la semaine dernière une augmentation de capital de 440 millions d'euros et des discussions avec ses créanciers sur un rééchelonnement de sa dette, a gagné 7,2% à 1,34 euro. La valeur est repassée au-dessus de sa moyenne mobile à 20 jours, à 1,33 euro.

* RÉMY COINTREAU a pris 1,19% à 60,14 euros. Barclays, qui a relevé son conseil sur la valeur de "pondération en ligne" à "surpondérer", jugeant limité le risque baissier sur le titre et estime qu'il est temps de revenir sur le dossier.

Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant