Les valeurs suivies à la Bourse de Paris

le
0
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE PLUS FORTE BAISSE DU CAC 40 À MI-SÉANCE
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE PLUS FORTE BAISSE DU CAC 40 À MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-séance sur fond de regain d'incertitudes sur le dossier grec et dans l'attente de plusieurs statistiques économiques américaines.

A 12h59, l'indice CAC 40 perd 0,61% à 5.222,18 points.

* Valeur du jour, ALCATEL-LUCENT bondit de 12,22%, plus forte hausse du SBF 120, dans des volumes représentant 3,9 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext après l'annonce de discussions avancées avec Nokia (-5,02%) en vue d'une fusion qui se traduirait par un rachat du groupe franco-américain par l'équipementier finlandais. L'action Alcatel-Lucent a touché en matinée un plus haut depuis juin 2008, à 4,572 euros.

* De NOMBREUSES VALEURS CYCLIQUES subissent des prises de profits, au premier rang desquelles le secteur automobile (-0,7%) sur fond d'attentisme et de prudence sur le marché.

MICHELIN recule de 1,27%, VALEO de 1,05%, PSA de 0,75% et RENAULT de 0,46%. SAINT-GOBAIN cède 1,59% et SCHNEIDER ELECTRIC 1,28%.

* Les BANQUES de la zone euro abandonnent 2,13%, plombées par les établissements périphériques et plus particulièrement grecs (-5,02%). Le Financial Times a rapporté que la Grèce se préparait à un défaut si elle ne parvenait pas à un accord avec ses créanciers d'ici la fin du mois, ce qu'a démenti Athènes lundi.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE perd 1,79%, plus forte baisse du CAC 40, BNP PARIBAS 1,6% et CRÉDIT AGRICOLE 1,27%.

* AIRBUS GROUP baisse de 1,45%. Un analyste juge limité le potentiel de hausse de la valeur, estimant que la solidité des fondamentaux du groupe et l'amélioration des résultats attendus sont déjà bien intégrés dans le cours.

* Le SECTEUR européen des RESSOURCES de BASE (+1,55%, plus forte progression sectorielle en Europe) efface ses pertes de la veille nourrie par les craintes sur une nouvelle baisse des prix des métaux et par une statistique chinoise.

ARCELORMITTAL s'octroie 1,27%.

* GENFIT ajoute 3,72% aux 8,85% pris la veille, les investisseurs spéculant sur des annonces concernant la société de biopharmacie qui pourraient être faites lors d'un congrès international à Vienne la semaine prochaine.

* GTT se replie de 2,15% à 56 euros, plus forte baisse de l'indice SBF 120, avant l'annonce de son chiffre d'affaires trimestrielle après la clôture. Sur le plan graphique, la valeur se repose sur un support technique à 56 euros après avoir buté la semaine dernière sur une résistance technique vers 58 euros.

* REXEL perd 1,75% à 17,66 euros. La valeur teste un support technique à 17,50-17,60 euros après avoir échoué à franchir une résistance entre 18 et 18,20 euros.

* STMICROELECTRONICS lâche 1,48%. Deutsche Bank conseille toujours de vendre le titre malgré un objectif de cours relevé de 5,80 à 7,80 euros, le broker considérant que les défis structurels demeurent pour le groupe et anticipe une nouvelle faiblesse des tendances sous-jacentes pour l'activité de la société.

* ONXEO s'octroie 3,36%, la société spécialisée dans le développement de médicaments orphelins en oncologie ayant obtenu un nouvel avis favorable pour le Livatag, son traitement du cancer primitif du foie.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant