Les valeurs suivies à la Bourse de Paris à la mi-séance

le
0
AIR FRANCE, L'UNE DES VALEURS À SUIVRE À LA BOURSE DE PARIS
AIR FRANCE, L'UNE DES VALEURS À SUIVRE À LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 recule de 0,3% à 3.394,95 points vers 12h00, alors que la situation sociale se tend en Grèce où les partis politiques se réunissent pour donner leurs réponses aux mesures drastiques exigées par les bailleurs de fonds internationaux (voir ) :

* ARCELORMITTAL (+2,35%) est en tête des hausses du CAC 40 et sa filiale APERAM (+7,19%) signe la plus forte progression du SBF 120 après avoir dit prévoir une amélioration de leurs résultats début 2012. et

* LVMH (-3,19%) accuse la plus forte baisse du CAC 40 sur des prises de bénéfice, le titre ayant progressé de plus de 20% depuis fin décembre. Par ailleurs, Paolo Bulgari, Nicola Bulgari et Francesco Trapani ont annoncé lundi avoir cédé une petite partie de leurs participations dans le capital de LVMH, au total 0,88%, soit 4,48 millions d'actions vendues via un placement accéléré dirigé par Credit Suisse.

* RENAULT (-2,81%), PSA (-2,67%) et STMICROLECTRONICS (-1,97%) subissent également des prises de bénéfice.

* Les FINANCIÈRES résistent, dans l'attente d'une solution à la crise grecque. SOCIETE GENERALE prend 1,04%, AXA 0,69%, BNP PARIBAS 0,49% et CREDIT AGRICOLE 0,1%.

* AIR FRANCE-KLM perd 2,25%. Air France a été contrainte mardi d'annuler 50% de ses vols long-courriers et 30% de ses vols court et moyen-courrier au deuxième jour de la grève contre une proposition de loi encadrant le droit de grève dans les transports aériens.

D'autre part, Air France-KLM a annoncé une hausse de 3,7% de son trafic passagers en janvier et un coefficient d'occupation en hausse de 2,5 points.

* LAGARDÈRE perd 3,48% après avoir fait état d'un chiffre d'affaires légèrement inférieur aux attentes en 2011, pénalisé par le recul de ses revenus dans l'édition, et avoir annoncé des dépréciations de l'ordre de 900 millions d'euros.

* DASSAULT AVIATION recule de 1,44%. BAE Systems est ouvert à toutes les options, y compris baisser le prix de son avion Typhoon, pour tenter de reprendre l'avantage pris par le Rafale de Dassault dans le cadre de l'appel d'offres de 20 milliards de dollars de l'armée de l'air indienne, a déclaré au Financial Times le directeur général du groupe britannique, Ian King.

Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant