Les valeurs suivies à la Bourse de Paris à la mi-séance

le
0
RÉMY COINTREAU DANS LE ROUGE À LA MI-SÉANCE
RÉMY COINTREAU DANS LE ROUGE À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies jeudi à la Bourse de Paris à la mi-séance, où l'indice CAC 40 recule de 0,33% à 4.143,23 points à 13h45 au lendemain de l'annonce par la Fed, comme prévu, d'une nouvelle réduction de 10 milliards de dollars de ses achats obligataires mensuels, ramenés ainsi à 65 milliards. :

* Les VALEURS EXPOSÉES À LA CHINE subissent les plus fortes pertes après l'annonce d'une contraction de l'activité dans le secteur manufacturier chinois en janvier.

REMY COINTREAU (-2,85%) et PERNOD RICARD (-2,8%) accusent les plus fortes baisses du SBF 120

D'autre part, REMY COINTREAU a décidé de mettre un terme à l'exécution du programme de rachat d'actions dont la mise en ?uvre a débuté le 4 décembre. Entre le 5 décembre et le 29 janvier, la société a acquis dans le cadre de ce programme 1.283.053 actions propres représentant 2,578% du capital social pour un prix moyen de 59,1639 euros.

RENAULT perd 1,9%, AIRBUS GROUP 1,8%,

LVMH 1,7%.

* A l'inverse, BOUYGUES (+1,9%) est en tête des hausses du CAC 40. Exane BNP Paribas a relevé sa recommandation de sous-performance à neutre.

* Des VALEURS À CARACTÈRE DÉFENSIF suscitent l'intérêt et limitent les pertes du CAC 40. SANOFI prend 1,8%,

VEOLIA ENVIRONNEMENT 1,1%.

* PSA perd 2,3%. Selon Les Echos, le président du conseil de surveillance Thierry Peugeot a signifié à son cousin Robert Peugeot, président de la holding familiale FFP, son opposition face à la tournure des négociations avec Dongfeng et l'Etat français.

Par ailleurs, PSA a annoncé le prochain arrêt d'une équipe de production à Poissy (Yvelines) dans le cadre de la restructuration de ses capacités en Europe.

* ALTRAN (+4,2%) est en tête des hausses du SBF 120 après avoir annoncé un chiffre d'affaires en hausse de 13,1% au quatrième trimestre et confirmé les objectifs de son plan stratégique 2012-2015.

* MERSEN chute de 5% après avoir annoncé un plan d'amélioration de son efficacité opérationnelle et de sa compétitivité pour les années 2014-2015 passant notamment par une réduction du nombre de ses sites de production en Europe.

Société générale a abaissé sa recommandation sur la valeur d'"acheter" à "neutre".

Raoul Sachs et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant