Les valeurs pétrolières vont rester sous pression

le
3
Pour Goldman Sachs, l'actuelle surabondance d'offre va mettre du temps à se résorber car de nombreux producteurs américains de pétroles de schiste se sont couverts contre la baisse des cours. (© US Navy)
Pour Goldman Sachs, l'actuelle surabondance d'offre va mettre du temps à se résorber car de nombreux producteurs américains de pétroles de schiste se sont couverts contre la baisse des cours. (© US Navy)

(lerevenu.com) - Le Brent n'en fini plus de chuter. Le 12 janvier, il a plongé de 5,6% après que Goldman Sachs a réduit drastiquement ses prévisions. L'influent courtier estime que le baril de pétrole coté à Londres se négociera en moyenne à 50 dollars cette année et 70 dollars l'an prochain. Auparavant, la banque prévoyait 85 dollars et 90 dollars pour 2015 et 2016, respectivement. Pour Goldman Sachs, l'actuelle surabondance d'offre va mettre du temps à se résorber car de nombreux producteurs américains de pétroles de schiste se sont couverts contre la baisse des cours. Il faudra que ceux-ci restent bas longtemps avant qu'ils ne commencent à couper dans leurs investissements et que l'exploitation d'or noir dans le pays ne se réduise.

Bloc "A lire aussi"

Le- janvier à 12h, le cours du pétrole abandonnait encore 2,2% après les déclarations du ministre de l'énergie des Émirats Arabes Unis, Suhaïl Mazroui. Selon lui, l'Opep ne peut plus «protéger» le prix du baril. «Nous avons connu une surproduction, venant essentiellement du pétrole de schiste (américain), et cela doit être corrigé», a-t-il déclaré, selon l'AFP.

Dans ce contexte, nous recommandons la prudence sur le secteur. L'action Total, qui a relativement bien résisté à la chute du Brent (-23% en six mois, contre -58% pour le pétrole), mérite d'être conservée pour

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • T20 le mardi 13 jan 2015 à 15:10

    Patienter 2 ans ... Je dirais plutôt 5 !

  • akatosh le mardi 13 jan 2015 à 15:02

    C'est le moment d'acheter des actions du secteur pour qui peut patienter 2 ans : le baril ne peut que remonter à moyen terme, de même pour les capitalisations boursières des valeurs (para-)pétrolières (possible aussi à court terme si regroupements).

  • e_remond le mardi 13 jan 2015 à 14:52

    Et les grands "prédicateurs" qui voyaient le baril à 140 $