Les valeurs liées au pétrole pénalisées par la chute du brut

le
0

(AOF) - Lundi difficile pour le secteur pétrolier et parapétrolier. Dans le sillage des cours du pétrole, Total a clôturé en baisse de 1,53% et Technip, de 1,11%. Au sein du SBF120, CGG a cédé 4,37%, Vallourec, -2,23% et Maurel & Prom, -1,96% alors que le baril de Brent de la mer du Nord cède plus de 3% à 48,20 dollars tandis que le baril de WTI américain perd 2,5% à 47,48 dollars. Les investisseurs sanctionnent l'absence d'avancées concrètes sur l'accord d'encadrement de la production négocié par l'Opep.

Vendredi dernier, les experts techniques de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) réunis à Vienne n'ont pas pu s'entendre sur les modalités d'application de leur accord de réduction de la production, en raison de désaccords concernant les niveaux de production de l'Iran. Une prochaine réunion aura lieu à Vienne le 25 novembre, avant la réunion des ministres de l'Opep prévu le 30 novembre, afin de finaliser les quotas individuels.

En septembre dernier, les pays de l'Opep étaient parvenus à Alger à un accord de principe sur une réduction - la première depuis 2008 - de la production du cartel, censée revenir entre 32,5 et 33,0 millions de barils par jour (bpj).

En septembre, le cartel a extrait en moyenne 33,39 millions de bpj, soit sa production la plus élevée enregistrée depuis au moins 2008, selon un décompte de Reuters.

Mais dès dimanche, l'Irak, deuxième plus gros producteur de l'Opep, a demandé à être dispensé des restrictions en raison de la guerre en cours contre l'organisation Etat islamique, a révélé Reuters.

L'Iran, la Libye et le Nigeria souhaitent eux aussi bénéficier d'une exemption en raison des répercussions sur leurs productions des récentes sanctions, selon des sources de l'Opep citées par l'agence de presse.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant