Les valeurs du jour suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le , mis à jour à 19:35
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 a clôturé en baisse de 0,71% à 4.993,82 points, des statistiques signalant une fois de plus un ralentissement de l'économie américaine ayant eu raison du rebond qui a marqué l'essentiel de la séance - rebond lié à une détente des rendements obligataires en zone euro.Sur la semaine, le CAC 40 a perdu 1,90%.

* Les PETROLIERES (-1,55%), deuxième plus forte baisse sectorielle en Europe, ont pesé sur la tendance, victimes de la volatilité des cours du brut.

TECHNIP (-3,0% à 61,07 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 suivi par TOTAL (-1,83% à 46,47 euros). Hors CAC, MAUREL & PROM a perdu 2,4% à 7,862 euros, CGG 1,5% à 6,823 euros.

GTT a cédé 2,22% 55,07 euros, la valeur, qui a progressé de plus de 6% depuis son récent plus du 30 avril (53,06), a enfoncé ses moyennes mobiles 20 et 50 jours.

* Les valeurs CYCLIQUES, AUTOMOBILE (-1,56%) en tête, les MATERIAUX DE BASE (-0,85%) et les technologiques (-0,38%) ont été pénalisées par les nouveaux signes de ralentissement de l'économie américaine.

RENAUT a perdu 0,55% à 90,81 euros, PSA 0,52% à 17,145 euros, MICHELIN 1,14% à 100,01 euros.

CAPGEMINI a lâché 1,03% à 80,85 euros. Hors CAC 40, SOITEC (-4,82% à 0,79 euro) a accusé la plus forte baisse du SBF 120, SOPRA STERIA 2,03% à 81,69 euros.

* ORANGE a perdu 1,73% à 14,21 euros alors que le secteur des télécoms (-0,83%) est resté sous pression. L'Autorité de la concurrence avait confirmé mercredi la notification à Orange d'un ensemble de griefs, refusant toutefois de préciser si l'opérateur télécoms était menacé d'une amende record comme l'avait évoqué la presse en début de semaine.

* Contre la tendance, ACCOR s'est adjugé 1,45% à 40,23 euros (plus forte hausse du CAC 40), les groupes hôteliers ayant été les principaux vecteurs de la hausse de l'indice transport et loisirs (+0,89%) sur lequel, à l'inverse, les baisses d'AIR FRANCE-KLM (-1,24% à 8,173 euros) et de LUFTHANSA (-0,68%) ont pesé.

* ARCELORMITTAL a gagné 0,97% à 10,375 euros au lendemain d'un bond de 5,7% consécutif à l'annonce d'une décision de la Commission européenne d'ouvrir une enquête antidumping sur l'acier chinois et russe. et

Le titre a bénéficié de surcroît d'une note de Bank of America Merrill Lynch qui est passé à l'achat contre conserver et a relevé son conseil sur de "conserver" à "acheter", le broker estimant que le protectionnisme européen pourrait soutenir les marges du sidérurgiste.

* UNIBAIL RODAMCO (+0,81% à 243,85 euros) a signé la troisième plus forte hausse du CAC 40 tandis que l'indice de l'immmobilier (+0,99%) a enregistré la meilleure performance sectorielle en Europe, soutenu par la détente des taux d'intérêt.

* UBISOFT (+2,73% à 16,205 euros) a signé la plus forte hausse de l'indice SBF 120 après une baisse cumulée de 5,82% au cours des deux dernières séances consécutive à la publication de résultats annuels (2014-2015) solides mais assortis d'un calendrier de lancements de nouveaux jeux vidéo à gros budgets, qui a déçu car trop concentré à la fin de l'exercice 2015-2016.. Après un bref rebond au-dessus de ses moyennes mobiles 20 et 50 jours vendredi dernier, le titre les a enfoncées de nouveau mardi, retrouvant ainsi une configuration graphique baissière.

* THALES a gagné 1,42% à 55,09 euros, Barclays jugeant le risque de baisse limité et le point d'entrée attrayant sur le groupe d'électronique et de défense au regard de la décote offerte par rapport à ses concurrents européens.

(Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Matthieu Protard)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant