Les valeurs du jour à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LES VALEURS À SUIVRE À LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LES VALEURS À SUIVRE À LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, qui a enchaîné sa troisième séance consécutive de baisse sur fond d'inquiétudes persistantes entourant l'évolution des politiques monétaires des grandes banques centrales.

L'indice CAC 40 a cédé 0,44% à 3.793,70 points après avoir cédé 1,6% lundi et mardi:

* De nombreuses valeurs CYCLIQUES ont pâti des doutes sur l'évolution des politiques de soutien à l'économie des banques centrales.

RENAULT (-3,07% à 55,96 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, devant STMICROELECTRONICS (-2,84% à 7,077 euros), LAFARGE (-2,60% à 50,57 euros) et VALLOUREC (-2,42% à 37,66 euros). L'indice Stoxx du secteur automobile européen a lâché 2%, plus forte baisse sectorielle en Europe devant la construction (-1,7%).

* FRANCE TÉLÉCOM a fini la séance sur un repli limité à 0,07% en dépit de la mise en examen en fin d'après-midi du PDG du groupe, Stéphane Richard, pour "escroquerie en bande organisée" dans le cadre de l'enquête sur l'affaire Tapie.

* À rebours de tendance, les VALEURS offrant au profil défensif ont retrouvé la faveur des investisseurs, malgré leur hausse depuis le début de l'année, dans le contexte d'incertitude actuelle autour des politiques monétaires ultra-accommodantes des banques centrales.

GDF SUEZ a avancé de 0,53% à 15,25 euros, DANONE de 0,93% à 57,23 euros, SANOFI de 1,20% à 80,63 euros, ESSILOR de 0,31% à 83,61 euros, AIR LIQUIDE de 0,05% à 96,73 euros.

L'indice Stoxx du secteur agroalimentaire s'est octroyé 0,22% et celui de la santé +0,6%.

* EADS a progressé de 1,56% à 42,99 euros après l'annonce du premier vol de l'A350 d'Airbus qui aura lieu vendredi 14 juin, sept ans après l'annonce du lancement du programme, des analystes estimant qu'il s'agit-là d'une nouvelle étape clé pour le groupe d'aéronautique et de défense. le titre a progressé de près de 46% depuis le début de l'année

* AIR FRANCE-KLM a reculé de 2,90% à 7,00 euros. Au deuxième jour d'une grève des contrôleurs aériens, le mouvement était suivi par près de 100% des personnels à la mi-journée, selon la Direction générale de l'aviation civile (DGAC).

La DGAC, qui avait prôné une réduction de 50% des programmes de vols, a demandé aux compagnies aériennes des annulations supplémentaires de 25% sur les aéroports Roissy-Charles de Gaulle, Orly, Beauvais, Lyon, Nice, Marseille, Toulouse et Bordeaux.

* NICOX a glissé de 1,71% à 2,52 euros, la valeur ayant enfoncé un support technique à moins de 2,6 euros après voir échoué à repasser au-dessus de sa moyenne mobile à 50 jours (à 2,619 euros).

* ILIAD a gagné 1,67% à 160,90 euros, la maison-mère de Free profitant d'une note favorable de JPMorgan, jugeant le titre encore intéressant après une baisse de 12% depuis le 14 mai.

* TECHNICOLOR (+3,48% à 3,27 euros) a annoncé le refinancement d'environ un milliard d'euros de dette senior afin de permettre au groupe spécialisé dans les technologies pour le cinéma et la télévision d'emprunter de nouveaux fonds à un taux d'intérêt réduit et d'étendre le profil de maturité de sa dette à 2020.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Matthieu Protard, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant