Les valeurs du jour à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, qui a fini la séance en hausse à la faveur des déclarations devant le Congrès américain de Ben Bernanke qui n'a montré aucun signe laissant transparaître une volonté de ralentir le rythme des rachats d'actifs de la Fed.

L'indice CAC 40, qui a perdu jusqu'à 0,7% en séance, a clôturé en hausse de 0,37% à 4.051,11 points :

* CARREFOUR (+4,7% à 24,415 euros) a fini en tête des hausses du CAC 40 et du SBF 120 dans le sillage de Metro (+10,33%), que Morgan Stanley a ajouté à sa liste des meilleures idées d'investissement en Europe, le broker estimant que le marché sous-estime le potentiel de marge de l'activité de vente en libre-service du groupe allemand.

L'indice Stoxx des distributeurs européens a pris 0,71%.

* GEMALTO a progressé de 2,58% à 64,31 euros après avoir nettement sous-performé le CAC 40 qu'il a rejoint en fin d'année dernière, la valeur abandonnant encore 5,4% depuis début 2013 quand l'indice phare de la place parisienne affiche un gain de 11,3%.

Selon un analyste, le groupe a également profité de l'annonce de l'intégration de la technologie de Qualcomm permettant la conception et le déploiement rapides et rentables de solutions de communications entre machines (M2M).

* Les VALEURS BANCAIRES européennes (+0,55%) ont profité des propos de Ben Bernanke. CRÉDIT AGRICOLE a progressé de 1,61% à 7,498 euros, BNP PARIBAS de 1,24% à 46,05 euros et SOCIÉTÉ GÉNÉRALE de 0,41% à 32,13 euros.

* Le THÈME DÉFENSIF de la "croissance visible", concernant les valeurs offrant une bonne visibilité sur leurs résultats tout en étant relativement peu sensibles aux soubresauts macroéconomiques, joué par les investisseurs depuis le début de l'année, a une nouvelle fois obtenu les faveurs du marché, illustrant la relative prudence des investisseurs.

SANOFI a avancé de 1,52% à 86,43 euros, ESSILOR INTERNATIONAL de 0,71% à 89,70 euros et DANONE de 0,24% à 58,97 euros. L'indice Stoxx du secteur de la santé (+1,17%) a fini en tête des hausses sectorielles en Europe

* A rebours de tendance, de nombreuses VALEURS CYCLIQUES ont encore pâti des inquiétudes sur la croissance mondiale à court terme.

CAPGEMINI (-3,21% à 38,725 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 et du SBF 120, SAINT-GOBAIN a lâché 1,71% à 32,535 euros, STMICROELECTRONICS 1,64% à 7,551 euros, VINCI 1,35% à 38,015 euros et RENAULT 0,22% à 62,13 euros. L'indice Stoxx du secteur de la construction a abandonné 0,82% et celui des valeurs technologiques 0,16%.

* Le secteur du LUXE a souffert de prises de bénéfices, LVMH ayant reculé de 0,98% à 141,80 euros après un gain de 18,5% depuis le 18 avril, L'ORÉAL a cédé 0,22% à 136,30 euros (+12,8%), HERMÈS 0,39% à 280,10 euros (+12,6%) et DIOR 0,2% à 147,30 euros (+22,2%).

* LAGARDÈRE a grimpé de 3,42% à 28,75 euros. JPMorgan a relevé son conseil de sous-pondérer à neutre, estimant que le titre du groupe est sous-valorisé.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Matthieu Protard

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant