Les valeurs du jour à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris, qui a fini en forte hausse, soutenue par une série de résultats d'entreprises meilleurs qu'attendu, la solidité du secteur manufacturier en Chine, en Europe et aux Etats-Unis et la détermination des banques centrales à soutenir la croissance.

Le CAC 40 a clôturé sur un gain de 1,25% à 4.042,73 points, l'indice phare de la place parisienne se rapprochant de son plus haut de l'année inscrit fin mai à 4.072,24 points:

* SOCIÉTÉ GÉNÉRALE s'est attribuée le titre de valeur du jour en finissant en tête du CAC 40 et du SBF avec une envolée de 10,38% à 33,35 euros, sa plus forte progression en une séance depuis le 19 janvier 2012, après avoir publié des résultats supérieurs aux attentes.

La banque s'est engagée à poursuivre ses efforts d'adaptation et a confirmé ses objectifs financiers à l'issue d'un deuxième trimestre une nouvelle fois marqué par une solide performance de ses activités de marché.

* Les BANQUES EUROPÉENNES (+2,25%) ont profité, dans leur ensemble, de la poursuite des politiques monétaires ultra-accommodantes de la Fed et de la BCE.

CRÉDIT AGRICOLE a pris 5,46% à 7,57 euros et BNP PARIBAS 2,29% à 49,75 euros. Hors CAC, NATIXIS s'est octroyé 1,72% à 3,901 euros.

* GEMALTO (+7,14% à 84,21 euros) a signé la plus forte hausse des principales valeurs technologiques européennes (+1,32%), dopée par la montée d'un fonds au capital du spécialiste de la sécurité numérique et par le potentiel de la technologie du groupe pour le paiement par smartphone.

* GDF SUEZ a fait un bond de 5,36% à 16,615 euros, des analystes estimant que le groupe résiste bien à une conjoncture difficile après avoir confirmé l'ensemble de ses objectifs pour 2013, malgré des résultats semestriels en baisse plombés par le marché de la production d'électricité en Europe.

* Les VALEURS CYCLIQUES ont bénéficié des indices du secteur manufacturier montrant une légère accélération en juillet par rapport à juin en Chine et un retour de la croissance en Europe alors que le secteur a atteint son rythme de progression le plus élevé depuis deux ans aux Etats-Unis.

SCHNEIDER ELECTRIC a fini en hausse de 4,71% à 62,63 euros, BOUYGUES de 2,59% à 22,54 euros, LAFARGE de 2,57% à 49,30 euros et SOLVAY de 2,46% à 104,30 euros. L'indice Stoxx du secteur européen des ressources de base a avancé de 2,73%, plus forte hausse sectorielle en Europe, et celui de l'automobile de 1,42%.

* À rebours de la tendance, SANOFI (-4,14% à 76,85 euros) a accusé la plus forte des rares baisses du CAC 40 et du SBF 120, après avoir revu à la baisse sa prévision de bénéfice par action pour 2013, ses résultats au deuxième trimestre ayant été affectés par ses activités au Brésil et un repli de ses ventes dans les pays émergents du fait de la concurrence des génériques.

* ARCELORMITTAL (-3,68% à 9,533 euros) a signé le seul autre recul du CAC 40 après avoir abaissé sa prévision d'Ebitda 2013 en raison notamment d'une demande inférieure aux attentes.

* CGG a cédé 3,26% à 18,38 euros et fini sous sa moyenne mobile à 50 jours (à 18,42 euros) après avoir pris jusqu'à plus de 5% en matinée pour tester sa moyenne mobile à 200 jours (à 20,19 euros).

Les analystes se montrent toutefois optimistes pour le spécialiste français des services et équipements géophysiques pour l'industrie pétrolière, qui a dit s'attendre à une accélération de son activité après avoir enregistré une progression de ses résultats au deuxième trimestre.

* APERAM a gagné 6,83% à 9,912 euros, le groupe spécialisé dans l'acier inoxydable ayant fait état la veille d'une amélioration de ses résultats au deuxième trimestre.

* BIC a grimpé de 6,76% à 89,04 euros dans des volumes ayant représenté 4,8 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois. Le groupe a annoncé une baisse de ses résultats au premier semestre mais, fort d'une reprise de l'activité au deuxième trimestre dans tous les domaines et zones géographiques, il dit rester confiant dans sa capacité à réaliser ses objectifs 2013.

* VILMORIN s'est octroyé 4,63% à 94,74 euros après avoir dit anticiper une "hausse significative" de son bénéfice net 2012-2013. Il a enregistré une progression de 10% de son chiffre d'affaires au cours de cet exercice. Portzamparc, qui souligne une performance supérieure aux attentes, a relevé son conseil de "conserver" à "renforcer".

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Cyril Altmeyer

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant