Les valeurs bancaires européennes en baisse, la Grèce inquiète

le
3
RECUL EN BOURSE DES VALEURS BANCAIRES EN EUROPE
RECUL EN BOURSE DES VALEURS BANCAIRES EN EUROPE

PARIS (Reuters) - Les valeurs bancaires sont en nette baisse mardi sur les Bourses européennes au lendemain du rejet par les ministres des Finances de la zone euro de l'offre faite ce week-end par le secteur privé concernant sa participation au deuxième plan d'aide à la Grèce.

A 10h22, l'indice Stoxx des banques européennes (-1,51%) accuse la plus forte baisse sectorielle en Europe, Deutsche Bank perdant 2,6% ou Lloyds Banking Group 3,94%.

A Paris, Société générale cède 3,75%, Crédit agricole 3,93%, Natixis 4,29% et BNP Paribas 2%. Dans la foulée du déclassement de la France, Standard & Poor's a abaissé d'un cran les notes de Société générale et de Crédit agricole mais a réaffirmé celle de BNP Paribas.

"Les inquiétudes autour du dossier grec menacent de s'accroître alors que de nombreux investisseurs considéraient que les difficultés étaient derrière eux", commente dans une note CM-CIC Securities.

Le président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker a d'ailleurs indiqué que les ministres des Finances de la zone euro avaient demandé aux autorités grecques et aux créanciers privés de poursuivre leurs négociations et de parvenir à un accord le plus tôt possible.

"Les sceptiques sont encore nombreux (sur le marché, NDLR) et beaucoup estiment que le bon début d'année 2012 des actions n'est rien d'autre qu'un rally de bear market (marché baissier)", souligne Cameron Peacock, analyste chez IG Markets.

Le rejet de l'Eurogroupe ravive ainsi les inquiétudes déjà vivaces sur la capacité de la Grèce à faire face à ses obligations de remboursement.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • slackw le mardi 24 jan 2012 à 14:59

    LoL... dommage pour la Grèce car les négociateurs sont déjà partis pour le Portugal !

  • Orange37 le mardi 24 jan 2012 à 11:52

    Hola! C'est le système qui boit la tasse (enfin pas pour tous). Après, on peu dire n'importe quoi

  • AND.KOTE le mardi 24 jan 2012 à 11:35

    la Grece ne saura jamais rembourser.Pas de rentrées fiscales,pas de valeur ajoutée.Et n'appliquent pas le plan de privatisations.Qu'on la sorte de l'Ue et de la zone euros