Les valeurs bancaires emportées par la Deutsche Bank

le
0

(AOF) - Le secteur bancaire français connaît un début de journée agité. En repli de 3,54% à 29,72 euros, Société Générale accuse la plus forte baisse du CAC 40. La banque est talonnée par Crédit Agricole (-3,59% à 8,383 euros ) et BNP Paribas (-3,69% à 43,73 euros). Le secteur est affecté par les craintes concernant la Deutsche Bank. Son titre coté à New York a ainsi touché hier soir un plus bas record à 11,19 dollars. En une séance, l'ADR a perdu 6,67% à 11,31 dollars. A Francfort, même sanction : le titre plonge de 7,4% à 10,08 euros après avoir atteint 10,1 euros, son plus bas historique.

Selon Bloomberg, des fonds spéculatifs qui se servent de la banque pour la compensation de transactions sur des dérivés ont réduit leurs positions ou effectué des ajustements. Pour les analystes, cette information témoigne de la suspicion croissante du secteur pour la banque.

Le titre Deutsche Bank coté à Francfort a perdu plus de la moitié de la valeur cette année dans la crainte de nouvelles amendes, dont une pouvant aller jusqu'à 14 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros) aux Etats-Unis, qui la contraindrait à augmenter son capital.

LEXIQUE

ADR / ADS

Un programme d'ADR (American Depository Receipt) permet à une société étrangère d'être cotée aux Etats-Unis. Un ADR constitue un droit de propriété sur un titre matériellement coté (ADS ou American Depository Share). Les ADR d'une société étrangère sont émis par le biais d'une banque américaine, en contrepartie de la consignation d'un montant correspondant d'actions principales.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant