Les valeurs américaines sont-elles trop chères ?

le
0

Il est bien entendu quasi impossible de prévoir une correction tant les facteurs susceptibles de la déclencher sont nombreux et aléatoires. Mais, il est, en revanche, possible d'analyser si cette correction se justifie d'un point de vue fondamental. Or,

bien qu'il soit incontestable que les indices américains aient atteint de nouveaux records absolus, lorsqu'on les analyse relativement à l'évolution des bénéfices des entreprises outre-Atlantique, on ne peut pas dire que l'évolution des marchés ait été artificielle. En effet, le ratio cours/bénéfices du S&P 500 est actuellement de 15,4, soit un niveau équivalent à celui de 2007 et largement inférieur à celui de mars 2000 (25,6).

Si les actions demeurent donc intrinsèquement attrayantes, elles le sont aussi d'un point de vue relatif puisque le rendement réel des bénéfices est actuellement de 4,1%, ce qui se compare favorablement au rendement des obligations d'Etat et celles des entreprises. Il n'y a donc, à notre avis, pas de raison fondamentale qui justifie une correction. Il est cependant vrai qu'au niveau actuel des valorisations, les marchés ne pourront compter que sur la croissance des bénéfices des entreprises pour progresser. De ce point de vue, à l'aube de la saison de publication de résultats du deuxième trimestre, nous estimons que les perspectives sont positives. En effet, malgré le rude hiver que les États-Unis ont traversé, les résultats des entreprises des trois

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant