Les valeurs à suivre sur les marchés américains

le
0
FACEBOOK, À SUIVRE SUR LES MARCHÉS AMÉRICAINS
FACEBOOK, À SUIVRE SUR LES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi sur les marchés américains.

* HEWLETT-PACKARD ENTERPRISE. L'ex-division de Hewlett-Packard dédiée aux matériels et services pour les entreprises a publié jeudi des résultats en baisse mais meilleurs qu'attendu pour son premier trimestre clos fin janvier. L'action gagnait 6,4% à 14,47 dollars dans les échanges d'après-Bourse à Wall Street.

* TUMI HOLDINGS. Samsonite International, premier fabricant mondial de bagages, a annoncé vendredi son intention de racheter le fabricant de bagages de luxe basé dans le New Jersey, pour 1,82 milliard de dollars (1,66 milliard d'euros). Samsonite propose 26,75 dollars par action Tumi, soit une prime de 35,6% par rapport au cours de clôture de mercredi, avant que le Wall Street Journal n'évoque une telle opération. Jeudi, l'action Tumi a bondi de 30,15%, pour finir à 26,2 dollars, à la suite de l'information du quotidien.,

* AMC ENTERTAINMENT entend racheter CARMIKE CINEMAS dans le cadre d'une transaction représentant environ 1,1 milliard de dollars (un milliard d'euros), dette comprise, qui donnera naissance à la première chaîne de cinémas aux Etats-Unis. AMC, racheté par le conglomérat chinois Dalian Wanda Group en 2012, propose 30 dollars en numéraire par action Carmike, ce qui représente une prime de 19,5% par rapport au cours de clôture de jeudi.

* BROADCOM. Le fabricant de puces issu de la fusion d'Avago et de Broadcom le mois dernier a annoncé jeudi soir des résultats trimestriels meilleurs que prévu ainsi que la suppression de 1.900 emplois d'ici 2018, ce qui occasionnera des charges d'environ 650 millions de dollars. L'action grimpait de 8% à 148,20 dollars dans les échanges d'après-Bourse.

* SMITH & WESSON. Le fabricant de révolvers a publié des résultats trimestriels nettement supérieurs aux attentes, avec un chiffre d'affaires en hausse de plus de 60%, et ses prévisions pour 2016 sont également au-dessus des estimations des analystes. L'action, qui a pratiquement doublé de valeur sur les 12 derniers mois, s'adjugeait 7,3% à 27,28 dollars en après-Bourse, en route pour un nouveau record à l'ouverture vendredi.

* UDR, KEURIG GREEN MOUNTAIN. UDR, une société immobilière, remplacera Keurig Green Mountain dans l'échantillon du S&P 500 le 4 mars après le rachat du spécialiste des machines à café par un groupe d'investisseurs, a annoncé jeudi soir le comité des indices de S&P Dow Jones.

* STAPLES. Le numéro un américain des fournitures de bureau publie ses résultats trimestriels avant l'ouverture. Les analystes prévoient en moyenne un bénéfice par action de 28 cents et un chiffre d'affaires de 5,41 milliards de dollars, selon Thomson Reuters I/B/E/S. Le titre a perdu le cinquième de sa valeur depuis la publication des comptes du troisième trimestre, en novembre.

* CARLYLE GROUP envisage de vendre le fabricant d'équipements pour piscines et spas Zodiac Pool Solutions pour un montant qui pourrait atteindre 800 millions de dollars (734,4 millions d'euros), dette comprise, a-t-on appris de personnes informées du projet.

* QLIK TECHNOLOGIES. Elliott Management, le fonds alternatif mis sur pied par le milliardaire Paul Singer, a dit jeudi détenir une participation de 8,8% dans la société d'analyse de données, notant que cette dernière était prête à être rachetée par un grand nom de la technologie.

* FACEBOOK va revoir la manière dont il s'acquitte de ses impôts en Grande-Bretagne, ce qui implique que le réseau social va verser "des millions de livres en plus" au Trésor, rapporte vendredi la BBC.

* AMAZON.COM a discrètement mis fin à une fonction de cryptage sur ses tablettes Fire en faisant valoir que le dispositif était peu utilisé par ses utilisateurs. La décision fait débat à un moment où APPLE résiste à la pression de la justice américaine qui lui demande de débloquer l'iPhone d'un des auteurs de la tuerie de San Bernardino.

* GOOGLE. L'équipe travaillant sur le projet de voiture autonome du géant technologique se renforce avec désormais 170 employés, selon les recherches effectuées par Reuters sur le réseau social professionnel LinkedIn.

(Véronique Tison et Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant