Les valeurs à suivre sur les marchés américains

le
0
LE TITRE GOOGLE PARMI LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET
LE TITRE GOOGLE PARMI LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

NEW YORK (Reuters) - Les principales valeurs à suivre jeudi à Wall Street.

* INTERCONTINENTAL EXCHANGE, NYSE EURONEXT.

IntercontinentalExchange a annoncé jeudi le rachat de l'opérateur boursier Nyse Euronext pour un montant global d'environ 8,2 milliards de dollars (6,2 milliards d'euros).

IntercontinentalExchange (ICE) précise dans un communiqué qu'il déboursera 33,12 dollars en titres et en numéraire par action Nyse Euronext, soit une prime de 37,7% par rapport à son cours de clôture de 24,05 dollars mercredi.

En réaction à cette annonce, le titre NYSE s'envolait de 32% dans les transactions d'avant-Bourse et celui d'ICE, après un recul initial de 4%, avançait de 1,4%.

* GOOGLE. Le groupe d'internet a annoncé mercredi soir la vente de Motorola Home, qui regroupe l'activité de décodeurs TV de sa filiale Motorola, à Arris pour 2,35 milliards de dollars.

En réaction à ces informations, le titre Arris bondissait de près de 17% à 16,99 dollars en échanges d'après-Bourse. L'action Google reculait de son côté de 1,61 dollar à 718,50 dollars.

* ORACLE a annoncé le rachat d'ELOQUA, un concepteur de logiciels spécialisés d'aide à la prévision du chiffre d'affaires, pour environ 810 millions de dollars (609 millions d'euros).

Dans des échanges d'avant-Bourse, l'action Eloqua bondissait de quelque 30%.

* ACCENTURE. Le groupe de conseil et d'externalisation a fait état mercredi soir de prévisions trimestrielles inférieures aux attentes.

Le titre reculait de 4% dans les échanges d'après-Bourse.

* GENERAL MOTORS. Le constructeur automobile et son allié PSA Peugeot Citroën ont annoncé jeudi l'abandon de leur projet commun de grande berline, mais élargi leur alliance aux moteurs.

* APPLE. Les autorités américaines ont rejeté le brevet de "zoom tactile" du groupe, qui subit ainsi un deuxième revers en deux mois dans sa bataille sur la propriété intellectuelle qui l'oppose à Samsung.

* SANDRIDGE ENERGY. Le producteur d'hydrocarbures, dont la direction est contestée par deux gros actionnaires, a annoncé la vente d'actifs dans le Texas à la société non cotée Sheridon Production Partners pour 2,6 milliards de dollars.

Dans les transactions après-Bourse, l'action s'adjugeait plus de 7% à 7,00 dollars après cette annonce.

* HERBALIFE. L'investisseur activiste William Ackman, à la tête du hedge fund Pershing Square Capital Management, a reconnu mercredi soir jouer à la vente le titre Herbalife pour faire pression sur la direction de la société spécialisée dans les produits minceur.

L'action Herbalife avait perdu plus de 12% en séance sur des rumeurs de ventes à découvert de William Ackman.

* MCDONALD's, YUM BRANDS. Les autorités sanitaires chinoises ont fermé provisoirement deux élevages de poulets de l'est de la Chine qui fournissent les filiales locales de McDonald's et de KFC (Yum Brands). La télévision chinoise avait rapporté en début de semaine que des élevages de la région utilisaient des hormones de croissance. Des tests vont être pratiqués.

* AMICUS THERAPEUTICS. Le titre de la société biotechnologique s'effondrait mercredi soir dans les échanges post-Bourse après l'annonce de résultats insuffisants de l'essai d'un traitement autrefois considéré comme prometteur.

Le migalastat HC1, développé en partenariat avec GlaxoSmithKline, vise à traiter la maladie de Fabry, maladie génétique rare.

Après une clôture à 5,77 dollars sur le Nasdaq, l'action Amicus a plongé jusqu'à 2,80 dollars.

* BEST BUY, SYMANTEC. Stephen Gillett, le patron des opérations numériques de Best Buy, quitte le distributeur spécialisé pour prendre la tête de Symantec, l'éditeur de logiciels de protection de données.

* NIKE annoncera après la clôture les résultats du deuxième trimestre de son exercice. Les analystes prévoient en moyenne un bénéfice par action stable à 1,0 dollar et attendent des indications sur la tendance des ventes en fin d'année.

* RESEARCH IN MOTION publie également ses résultats. Les analystes attendent un troisième trimestre consécutif dans le rouge pour le fabricant du BlackBerry, affaibli par la concurrence d'Apple et de Samsung.

Véronique Tison pour le service français, édité par Catherine Monin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant