Les valeurs à suivre sur les marchés américains

le
0
APPLE, À SUIVRE SUR LES MARCHÉS AMÉRICAINS
APPLE, À SUIVRE SUR LES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) -Les valeurs à suivre lundi sur les marchés américains

* APPLE publie ses résultats à la clôture. Les analystes tablent sur des ventes record pour la période de Noël, avec 48 millions d'iPhones et 26 millions d'iPads vendus selon le consensus, mais le groupe sera surtout attendu sur ses prévisions, y compris en Chine qui est son deuxième marché. Le titre, en hausse de 21,7% sur 12 mois, affiche un repli de 3% depuis le début 2014 malgré l'activisme de l'encombrant actionnaire Carl Icahn.

* LIBERTY GLOBAL. Le groupe de John Malone poursuit son développement en Europe avec l'annonce, lundi, du rachat du câblo-opérateur Ziggo dans le cadre d'une offre amicale qui valorise le groupe néerlandais à 10 milliards d'euros (13,2 milliards de dollars).

* AT&T. Le deuxième opérateur de téléphonie mobile aux Etats-Unis a officiellement démenti tout intérêt pour le britannique Vodafone, promettant de ne pas lancer d'offre pendant une durée de six mois.

* GOOGLE. Le géant de l'internet a annoncé un accord d'échange de licences avec Samsung Elec et va par ailleurs acquérir la start-up britannique DeepMind, spécialisée dans l'intelligence artificielle.

* BOEING a annoncé vendredi que la cadence de production de ses 787 Dreamliner était à son pic de dix par mois, un objectif que la groupe visait pour la fin 2013. L'avionneur, qui publiera ses résultats trimestriels mercredi, a par ailleurs annoncé que le Dreamliner était en amélioration, mais pas entièrement satisfaisant : son taux de fiabilité est de 98%, ce qui veut dire que 2 vols sur 100 sont retardés pour des raisons techniques, contre 97% en octobre.

* WAL-MART a annoncé vendredi la suppression de 2.300 emplois, environ 2% des effectifs de son enseigne Sam's Club, soit son plan de licenciement le plus massif depuis 2010.

* BANK OF AMERICA - Le département de la Justice et la CFTC (Commodity Futures Trading Commission) ont tous deux mené des enquêtes pour tenter de savoir si la banque avait eu des pratiques malhonnêtes en réalisant ses propres transactions sur le marché à terme avant d'exécuter les gros ordres de clients, apprend-on dans une publication réglementaire.

Juliette Rouillon et Véronique Tison pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant