Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris

le
0
PSA, À SUIVRE À LA BOURSE DE PARIS
PSA, À SUIVRE À LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris.

* FRANCE TÉLÉCOM a fait état d'une baisse de son chiffre d'affaires et de son résultat opérationnel au deuxième trimestre dans un contexte de pressions réglementaires et concurrentielles accrues.

Par ailleurs, le PDG du groupe Stéphane Richard déclare dans une interview au Financial Times que France Télécom est prêt à reprendre le chemin des acquisitions en Europe.

* SANOFI a confirmé ses prévisions annuelles jeudi en annonçant pour le deuxième trimestre des résultats affectés par la perte d'exclusivité du Plavix aux Etats-Unis, que le laboratoire a compensée par de nouvelles économies de coûts.

* ALCATEL-LUCENT a annoncé la suppression de 5.000 emplois dans le monde d'ici fin 2013 dans le cadre d'un nouveau programme de restructuration qui doit permettre de réduire les coûts du groupe de 1,25 milliard d'euros, soit 750 millions de plus que prévu initialement.

Le titre a touché un plus bas historique mercredi à 0,8660 euro.

* PPR a annoncé la cession début août à Toyota Tsusho Corporation (TTC) de 29,8% du capital de CFAO à 37,50 euros par action, le conglomérat japonais devant lancer par la suite une offre publique sur l'ensemble du capital du distributeur automobile et pharmaceutique.

CFAO a fait état mercredi soir de résultats semestriels en nette hausse, le bénéfice net pdg progressant de 28,9%, tout en mettant en garde contre l'impact du renchérissement du yen sur ses marges pour le reste de l'exercice.

PUMA, autre filiale de PPR, a annoncé son intention de tailler dans son portefeuille de produits et de réduire ses dépenses de sponsoring pour enrayer la baisse de ses ventes en Europe et mieux rivaliser avec ses concurrents aux Etats-Unis et en Chine.

* PSA PEUGEOT CITROEN a vu sa note dégradée par les trois principales agences de notation après ses derniers résultats, de BB+ à BB par Standard & Poor's et Fitch, de Ba1 à Ba2 par Moody's.

Par ailleurs, PSA se prépare à financer les repreneurs de sa filiale de logistique Gefco pour un montant pouvant atteindre un milliard d'euros, a-t-on appris mercredi de sources proches de la situation.

* RENAULT a confirmé mercredi soir que la commercialisation de son véhicule électrique Zoé aurait bien lieu fin 2012. Une porte-parole du groupe avait précédemment déclaré que le lancement était reporté en 2013.

* TECHNIP a fait savoir qu'il ne percevait pas à ce stade d'impact sur son activité de la baisse des cours du pétrole ou des incertitudes économiques en Europe, sur fond de résultats en hausse au deuxième trimestre.

* CAPGEMINI a revu légèrement en hausse ses perspectives de croissance 2012 qui restent néanmoins très prudentes en raison de la conjoncture économique toujours déprimée dans de nombreuses régions du monde.

* VIVENDI - Universal Music Group, filiale de Vivendi, dispose d'une semaine pour faire suffisamment de concessions et obtenir le feu vert des autorités européennes de la concurrence au rachat pour 1,9 milliard de dollars de sa concurrente britannique EMI.

* UNIBAIL-RODAMCO a émis avec succès 750 millions d'euros d'obligations à échéance 2018 pour un coupon fixe de 2,25%, l'opération ayant été largement sursouscrite.

* CASINO a vu la croissance organique de ses ventes ralentir au deuxième trimestre sous l'effet d'un recul en France mais ses résultats semestriels ont été une nouvelle fois sauvés par l'international.

* TF1 a déclaré qu'il entendait poursuivre ses réductions de coûts après une baisse des résultats au premier semestre de l'année, marqué par un recul de recettes publicitaires de la chaîne dans une conjoncture économique morose.

* THALES a publié mercredi soir des résultats semestriels supérieurs aux attentes mais est resté prudent sur ses perspectives en raison des incertitudes pesant sur la conjoncture et de la réduction des dépenses dans la défense.

* DASSAULT SYSTÈMES a relevé ses prévisions de résultats pour 2012 après avoir fait état de solides performances au deuxième trimestre et a annoncé la cession de sa filiale Transcat PLM.

* NEXTRADIOTV a publié mercredi soir un chiffre d'affaires en hausse de 19% pour les six premiers mois de l'année, à 90,6 millions d'euros. Son résultat net a été multiplié par trois sur la période à 10 millions d'euros.

* MERSEN a annoncé un nouveau recul de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre, encore pénalisé par sa division solaire.

* IPSOS s'attend à un chiffre d'affaires d'au moins un milliard d'euros au second semestre après avoir enregistré une hausse de près de 50% de ses ventes sur les six premiers mois de l'année.

* FIMALAC a annoncé une hausse de son chiffre d'affaires pour le troisième trimestre de son exercice décalé, à 9,1 millions d'euros, et a prévenu qu'il enregistrerait une plus-value de 81,9 millions d'euros pour ses résultats du troisième trimestre liée à la cession de 10% de Fitch.

* CEGID GROUP a dit avoir mis en place des plans d'actions pour faire face à une "éventuelle dégradation du contexte économique" après avoir vu son chiffre d'affaires baisser de 1% et son résultat opérationnel courant de 33,9% au premier semestre.

* NEXITY a confirmé ses objectifs 2012, tablant sur un chiffre d'affaires consolidé supérieur à 2,6 milliards d'euros en 2012 après être ressorti stable au premier semestre.

* ICADE a publié un chiffre d'affaires en baisse de 4,7% à 683,3 millions d'euros pour le premier semestre et confirmé son objectif d'une croissance à deux chiffres de son cash-flow net courant pour 2012. A fin juin, son cash flow net courant est ressorti à 113 millions d'euros contre 100,3 millions un an plus tôt.

* GROUPE CRIT a publié mercredi soir un chiffre d'affaires en hausse de 2,3% au premier semestre, mais en baisse de 5,1% à périmètre constant, l'activité ayant été affectée au deuxième trimestre par le ralentissement de la demande en France.

* LINEDATA a dit s'attendre à un résultat brut d'exploitation (Ebitda) pour 2012, hors éléments récurrents, proche de celui enregistré l'année précédente, après avoir enregistré une progression de 10% de son chiffre d'affaires au premier semestre.

*SEB vise une légère croissance de ses ventes en 2012 après avoir enregistré sur les six premiers mois de l'année un chiffre d'affaires quasi stable à 1,8 milliard d'euros.

Le groupe dit aussi vouloir atteindre au second semestre un résultat opérationnel similaire à celui enregistré au deuxième semestre 2011.

Blandine Hénault, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant