Les valeurs à suivre à Wall Street

le
0
Les valeurs à suivre à Wall Street
Les valeurs à suivre à Wall Street

NEW YORK (Reuters) - Liste des principales valeurs à suivre jeudi à Wall Street.

* CATERPILLAR. Les ouvriers en grève de l'usine de Joliet, dans l'Illinois, du numéro un mondial de l'excavation ont rejeté une nouvelle proposition de la direction concernant leur rémunération. La grève qui a débuté le 1er mai est reconduite dans cette unité de production qui fabrique des composants hydrauliques utilisés dans certains des engins et véhicules fabriqués par le groupe.

* COSTCO WHOLESALE. Le grossiste a fait état jeudi d'une hausse de 4% de ses ventes en mai à périmètre constant, inférieure aux attentes des analystes qui anticipaient une progression de 4,3% selon les données Thomson Reuters. Les ventes à l'international n'ont progressé que de 3%, affectées par la vigueur du dollar. Le ventes nettes de Costco qui gère 602 entrepôts, ont progressé de 7% à 7,67 milliards de dollars sur les quatre semaines se terminant au 27 mai.

* LIONSGATE ENTERTAINMENT a enregistré une hausse de son chiffre d'affaires au cours du quatrième trimestre de son exercice comptable grâce au succès de sa dernière superproduction "The Hunger Games" mais a dégagé une perte en raison des coûts liés à l'acquisition pour 412,5 millions de dollars de Summit Entertainment, réalisée en janvier. Le chiffre d'affaire est ressorti à 645,2 millions de dollars conformément aux attentes des analystes, contre 376,92 millions sur une base ajustée un an auparavant. La perte nette est ressortie à 22,7 millions de dollars, soit 17 cents par action, contre un profit de 48,7 millions (34 cents par action après dilution).

* AMR Corp. La maison mère d'American Airlines pourrait faire l'objet d'une offre conjointe lancée par US Airways Group et le fonds d'investissement TPG Capital, selon des sources proches du dossier. Une alliance de US Airways avec TPG Capital permettrait à la compagnie aérienne de renforcer sensiblement sa force de frappe financière, en lui donnant notamment la capacité de rembourser certains créanciers d'AMR en cash.

* J.P. MORGAN CHASE. La division de la banque américaine à l'origine d'une perte de 2 milliards de dollars sur les dérivés de crédit valorisait certaines de ses transactions à des prix différents de ceux retenus par le siège, rapporte Bloomberg News. Le double système de valorisation pourrait avoir contribué à cacher plusieurs centaines de millions de dollars de pertes avant que leur montant ne soit rendu public, précise Bloomberg, citant une source au fait du dossier.

Marc Joanny pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant