Les valeurs à suivre à mi-séance de la Bourse de Paris

le
0
ARCELORMITTAL EN TÊTE DU CAC40 À MI-SÉANCE
ARCELORMITTAL EN TÊTE DU CAC40 À MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, pratiquement inchangée à la mi-journée, dans une activité de marché limitée en ce lundi de Pentecôte, férié dans de nombreux pays d'Europe, y compris l'Allemagne et la France, même si les marchés restent ouverts, à l'exception de quelques places, dont Athènes, Vienne et Zurich.

A 12h39, l'indice CAC 40 cède 0,09% à 4.576,77 points dans des volumes équivalant à 21% de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur NYSE Euronext.

* Les VALEURS FINANCIERES et de nombreuses CYCLIQUES restent soutenues par les mesures annoncées par la BCE jeudi dernier, destinées à lutter contre la faiblesse de l'inflation, à relancer le crédit et à soutenir la reprise au sein de la zone euro.

ARCELORMITTAL (+1,38%) est en tête des hausses du CAC 40, TECHNIP prend 1,21%, VALLOUREC 0,68%, SOLVAY 0,59%, SOCIETE GENERALE 0,45%, CREDIT AGRICOLE 0,25% et BNP PARIBAS 0,15%.

* Le SECTEUR AUTOMOBILE est en revanche quelque peu délaissé après avoir surperformé les autres valeurs la semaine dernière grâce, notamment, aux annonces de la BCE (+1,4% sur la semaine pour l'indice Stoxx du secteur automobile, contre +0,9% pour le Stoxx 600).

RENAULT lâche 1,03%, plus forte baisse du CAC 40, et MICHELIN 0,85%.

* SAFRAN cède 0,98% à 50,76 euros, la valeur n'ayant pas réussi à franchir une résistance technique entre 51 et 52 euros.

* GECINA (-3,2%) accuse la plus forte baisse du SBF 120 dans des volumes représentant 1,6 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur NYSE Euronext, après que le groupe espagnol de construction Metrovacesa a accepté de céder l'intégralité de sa participation dans la foncière avec une décote jugée élevée.

* NEXANS progresse de 1,81% à 42,64 euros, plus forte hausse du SBF 120, la valeur rebondissant sur un support technique vers 42 euros.

* ILIAD (+1,67%) reste entourée alors que de nombreux analystes estiment que la maison-mère de Free devrait être le principal gagnant en France de la consolidation du secteur télécoms.

* CS COMMUNICATION & SYSTÈMES bondit de 63,11%, plus forte hausse de l'indice CAC Mid & Small, après avoir annonce vendredi la signature d'un accord industriel et commercial avec SOPRA (+1,22%), assorti d'un accord capitalistique entre Sopra et Duna, l'actionnaire de contrôle de CS Communication.

(Alexandre Boksenbaum-Granier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant